• Le charme d'une femme ravit son mari

    et le bon sens qu'elle a

    le garde en bonne forme. 

    Une femme qui parle peu est un cadeau du Seigneur,

    celle qui a été bien éduquée est d'un prix inestimable.

     

    La femme modeste est d'un charme incomparable,

    rien ne vaut celle qui se montre réservée.

    Dans une maison bien tenue, une femme est aussi belle

    que le soleil parvenu au plus haut du ciel.

     

    Un joli visage sur un corps bien fait apparaît comme une lumière

    sur le porte-lampe sacré,

    de belles jambes sur des chevilles fermes

    sont des colonnes d'or sur un socle d'argent.

    Siracide)

    Eloge de la femme parfaite

     

    Eloge de la femme parfaite

     


    5 commentaires
  • le corps d'une femme est une colline,
    Ou l'homme peux partir en aventure,
    Il faut juste qu'il  imagine,
    Tout ce monde de nature.

    Un monde merveilleux remplis de verdure,
    Avec des formes majestueuses,
    Et même très pulpeuses,
    Le bout de ses seins en sont les sommets,
    Ou il peut se reposer.

    Ses hanches de vertes vallées,
    Ou il peut s'agripper,
    Entre ses jambes...une source,
    Ou il peut y déposer sa bouche,
    Quand son volcan,
    N'est pas en éruption,
    L'intérieur y est géant
    Et y procure de la satisfaction.

    Le corps d'une femme est une colline,
    Ou l'homme peut partir en aventure,
    Il faut juste qu'il imagine,
    Tout ce monde de nature.


    Poème publié  Juin 2012
    auteur laroserouge

     le corps d'une femme est une colline,

     

     


    2 commentaires
  • Un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire.

    On est récompensé par un sourire.


    (Antoine de Saint Exupéry)

     

    Citation et dicton du jour

     Citation et dicton du jour

     


    3 commentaires
  • "Ces derniers temps, étant séparé de toi, je me rends compte que tu m'accompagnes dans ma vie quotidienne malgré la distance. Les plus petites choses te relient à moi : je bois mon café du matin en pensant à toi. Je regarde le soleil se coucher sur la mer en pensant que tu aimerais partager ce moment avec moi. Tout ce qui me parait beau me fait penser immanquablement à toi... J'ai hâte de te retrouver mais je sens que loin de m'avoir éloigné de toi, ce petit séjour m'aura au contraire permis de réaliser à quel point nous sommes proches."


    1 commentaire
  • Je ne suis qu’une ombre,
    La journée je déambule, sans but,
    sans vraiment en avoir envie,
    La nuit je repense à celles que nous passions ensemble,
    quand tu faisais entièrement partie de ma vie.
    Je ne suis que l’ombre d’un être qui survit.

    Je suis l’ombre de tes gestes,
    Je les vois sans cesse,
    Je suis l’ombre de tes sourires, de ton rire.

    Je suis l’ombre de ton odeur,
    Partout elle m’effleure,
    Dans mes draps, toujours ta voix.

    Je suis l’ombre de ton corps,
    Il est contre moi quand je dors.
    Je suis l’ombre de tes bras,
    Qui m’entourent quand dans le désespoir je me noie.

    Je suis l’ombre de tes yeux,
    Dont je suis folle amoureuse.
    Je suis l’ombre de ta bouche,
    Celle qui dans mes songes me touche.

    Mais tous ce que je sens n’existe pas,
    Je suis l’ombre de moi.

    Partout l’absence de tes gestes, de tes sourires, de ton rire,
    L’absence de ton odeur, de ton corps contre moi,
    Me rappelle que je suis seule, que tu n’es plus là,
    J e suis l’ombre de toi.

    Et je vis dans le passé,
    Le temps où l’on s’aimait.

     Je ne suis qu'une ombre.

    Je ne suis qu'une ombre.


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires