• Diaporama du Château d'Amboise et ses extérieurs

    ( défilement automatique )

    Comme son nom l’indique, le Château royal d’Amboise se trouve à Amboise, dans le Val de Loire en France. Il s’agit de l’un des nombreux châteaux les plus importants de France. Le Ministère français de la Culture a reconnu le château à titre de monument historique en 1840.

    Le château a une riche histoire marquée par des guerres, des rois, et même un complot.

    Le Château Royal d'Amboise

    un petit historique

    Place forte médiévale fief du duché d’Amboise, le château devient une résidence royale à la Renaissance sous les règnes de Charles VIII et François Ier. Occupé par la puissante cour de France, le monument attire alors des artistes venus de toute l’Europe. Parmi eux, Léonard de Vinci invité par le roi de France à venir se mettre à son service, le génie italien passera trois années à ses côtés et sera inhumé au château à son décès. Sa sépulture est toujours visible dans la chapelle Saint Hubert.

     La Chapelle st Hubert

    Fut édifiée et sculptée entre 1491 et 1496 sur ordre de Charles VIII.

    Les souverains Charles VIII, François Ier et Henri II, Léonard de Vinci (inhumé dans la chapelle du château)

    Chapelle à l'intérieur

    Le Château Royal d'Amboise

    L’intérieur du Château Royal d’Amboise

    L’intérieur du château est très riche. Il est composé, en effet, de salle de gardes aux voûtes en croisée d’ogives. Également, un promenoir des gardes, permettant de surveiller la Loire et donc les alentours d’Amboise. L’intérieur est aussi composé de la salle des gardes nobles, de la salle des tambourineurs ou encore de la salle du conseil entre autres. Cette dernière salle est le véritable pôle du pouvoir du roi, ce dernier réunissait tout son conseil afin de prendre les décisions concernant le royaume.

    La salle des gardes nobles

    la garde rapprochée du souverain était composée principalement de nobles. La salle des gardes nobles contrôlait l'accès à l'escalier menant à l'étage supérieur.

    Vous apercevez le coffre datant du règne de Charles VIII et le plan du château au-dessus.

    Promenoir des gardes surveillant la Loire et les alentours.

    Salle-des-Tambourineurs

    Cette salle correspond à l'emplacement d'une chambre à parer du roi.

    Son nom fait référence aux nombreuses fêtes et bals donnés au château sous le règne des Valois.

    tapisserie flamande

     salle  de l'échanson
    Le décor de cette pièce illustre bien l'introduction de la perspective dans les arts décoratifs du 16e siècle.

    Salle de l'échanson

    Cette pièce permet d'évoquer les usages à la table du roi à laquelle l'échanson servait à boire.

    Les tréteaux médiévaux cèdent la place à la table '' à l'italienne ''. Elle est richement décorée et dispose d'allonges. L'art de la table évolue lentement avec l'usage toujours timide de la fourchette à deux dents.

    Salle du conseil

    Dans cette vaste salle la plus grande du château que le roi réunissait son conseil au fond on aperçoit une cheminée art gothique.

    La salle possède deux cheminée : la première étant encore marquée par la tradition gothique; et la deuxième illustre le style renaissance.

      Mobilier

    Le haut-lieu de l’Histoire de France tient en sa possession une incroyable collection de mobilier gothique et Renaissance qui sont les témoins de ce raffinement artistique de la première Renaissance française.

    Chambre  Orléans  Louis- Philippe duc d’Orléans.

    Cette chambre est meublée de style Premier Empire:

    A gauche, le portrait officiel de Louis-Philippe 1er (1773-1850)

    Un lit en bateau,un secrétaire,un guéridon au piètement de quatre colonnes ,  une commode en bois plaqué d'acajou ;

     semainier en acajou, chaises en croisillons ajourés ,lustre.

    Le Château Royal d'Amboise

     Cabinet Orléans-Penthièvre

    En 1763, le duc de Choiseul obtient Amboise du roi , qu'il fait élever en duché-pairie. Mais il délaisse le château au profit du château de Chanteloup tout proche ( aujourd'hui disparu ). A sa mort, le château est racheté par le duc de Penthièvre ( 1725-1793 ), cousin du roi Louis XVI et petit-fils légitimé du roi Louis XIV.

    Le Château Royal d'Amboise

    Salon de musique  souvenirs de la famille d'Orléans

    Piano à queue Erard en placage de palissandre de Rio ( XIXème siècle ).

    Harpe Erard ( XIXème siècle ).

     Le Château Royal d'Amboise

    Antichambre-de-la-Cordelière

    Ancienne antichambre des appartements renaissance. Le manteau de la cheminée est ornée de cordes ( symbole de l'ordre des franciscains ) ainsi que du collier de l'ordre de Saint-Michel autour du blason  d'Anne de Bretagne.

     Le Château Royal d'Amboise

     quelques explications!

    Une antichambre?

    C'est une sorte de vestibule qui précède généralement un grand bureau ou un salon de réception

    Au château d'Amboise, cette antichambre précède le cabinet Louis-Philippe.

    L'Ordre de la Cordelière?

    L'Ordre de la Cordelière ou Ordre des Dames chevalières de la Cordelière est un ordre de chevalerie créé en 1498 par Anne de Bretagne (1477-1514), veuve du roi Charles VIII.

    Il s'agit de l'Ordre des frères mineurs, également appelé « Ordre des Cordeliers », dédié à Saint François d'Assise.

    L’Ordre de la Cordelière devint l’ordre personnel d’Anne de Bretagne.

    La cordelière était une corde à plusieurs nœuds comme celle que les franciscains, d’où leur surnom de cordeliers, utilisaient comme ceinture!

     Chambre Henri II 
    La chambre possède un lit ouvragé aux grandes dimensions

    (2,18 m x 1,8)! au mur  des tapisseries flamandes

    Le coffre à bijoux est pourvu d'un double fond!

    Le Château royal d'Amboise

    CARRE DU SOUVENIR ABD EL KADER

     portrait de l’émir Abd el Kader au fusain, d’après Ange Tissier .

    Souvenirs de l'Emir Abd-el-Kader (1808-1883 ), prisonnier d’État ayant séjourné au château de novembre 1848 à octobre 1852.

    Le Château royal d'Amboise

    LES JARDINS DU CHÂTEAU ROYAL D'AMBOISE

    la reine Anne de Bretagne, ou le dernier « roi des français » Louis-Philippe sont ainsi autant de visages familiers des lieux. Château vivant ouvert largement sur la Nature (ses jardins bio sont depuis peu un refuge ornithologique de la LPO), Amboise est aussi depuis toujours un lieu d’innovation où les nouvelles technologies viennent régulièrement enrichir la découverte.

    Le Château Royal est un grand livre d’Histoire dont le jardin en est l’un des chapitres majeurs. Plus qu’un lieu d’agrément, de confort et de détente, il est un réel support de narration historique.

     Château Royal d'Amboise jardin-buis-boules

    Dès 2005, Les jardins ont fait l’objet d’une nouvelle création contemporaine : « Les Jardins d’Orient ». Ils ont été édifiés pour rendre hommage à un homme qui marqua l’histoire du Château Royal d’Amboise : l’Émir Abd El Kader (Prisonnier de 1848 à 1852). La visite de jardin s’organise autour de 25 pierres d'Alep, chacune gravée d’extrait du Coran et d’hymnes à la paix, invitant ainsi le visiteur à la méditation et au recueillement.

    Le Château a ainsi eu l’honneur de recevoir au printemps 2017 le label « Jardin remarquable », qui témoigne de la qualité de son jardin et des efforts faits pour sa présentation et l’accueil du public.

    Dans une volonté d’aller encore plus loin dans ses pratiques vertueuses écoresponsables, le Château a récemment reçu la labellisation refuge pour la Ligue de Protection des Oiseaux (L.P.O.). Le Château envisage à terme la restitution du kiosque aux oiseaux originellement situé dans le jardin Dom Pacello. 

    http://www.hotelburgevin.fr

    http://www.amboise-valdeloire.com

     https://www.touraineloirevalley.com

    https://www.travelcaffeine.com


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique