• Au Kenya, une belle histoire de respect et d’amitié entre des éléphants et une association qui leur vient en aide.

    Une maman éléphant rend visite au refuge qui l'a sauvé, accompagnée de son bébé

     

     L’éléphant est un animal fascinant. Dotés d’une forte intelligence, ces pachydermes, qui sont les plus gros animaux terrestres, sont aussi munis d’une mémoire remarquable. La preuve une fois de plus.

     Fortement menacée en raison de leurs défenses qui attisent les braconniers, la population d’éléphants est aujourd’hui estimée à près de « 415000 individus environ », d’après la WWF. Heureusement, on peut compter sur des associations en Afrique et partout ailleurs pour préserver ces pachydermes et leur assurer une vie à l’écart des dangers du braconnage.

    C’est le cas de l’association Sheldrick Wildlife Trust (SWT) basée au Kenya. Cette association vient en aide aux éléphants orphelins et prend soin d’eux avant de les relâcher dans la faune sauvage une fois adulte. C’est ce qui s’est passé avec Loijuk, recueillie en 2006 à l’âge de 5 mois. Loijuk n’a jamais oublié ses sauveurs et ainsi, elle revient chaque mois dans le sanctuaire rendre visite aux gardiens.

    ci-dessous

     Afin de faire plus ample connaissance,

    Benjamin  le gardien a pu « s’approcher de Lili (qui s’est nichée entre ses jambes), caresser sa peau fragile d’éléphanteau et respirer dans sa trompe, ce qui lui permet ainsi de le reconnaitre via son odeur », a fait savoir Rob Brandford, le directeur de SWT au journal The Dodo. Il explique cette dernière pratique : « les éléphants ont une mémoire et un odorat incroyables, et nos gardiens respirent souvent dans les trompes des orphelins pour qu’ils puissent les reconnaitre », ajoute-il.

     Ce mois-ci, Benjamin Kyalo et son équipe ont eu la joie de retrouver Loijuk avec une surprise. En effet, cette dernière est arrivée en compagnie de son nouveau-né, de quelques jours seulement, pour la présenter à son ancienne famille. Très vite adoptée par les bénévoles, la petite pachyderme a été prénommée Lili.

    Cette visite a permis au refuge de veiller sur la jeune éléphanteau, sa démarche et son régime afin qu’elle puisse rejoindre le troupeau avec sa maman dans les meilleures conditions, à la vie sauvage.

    Ce jolie moment a été immortalisé en vidéo.

     

     Lili est le 31ème éléphanteau né d’un pachyderme orphelin recueilli par la SWT. Leurs actions permettent de maintenir un chiffre constant en terme de population d’éléphants dans la réserve de Tsavo. De plus, les animaux sont toujours aussi fidèles et reconnaissants pour les personnes qui les ont sauvés. Une belle victoire pour Rob Brandford : « Nous avons hâte de voir cette petite éléphant grandir dans la nature ».

    https://www.demotivateur.fr

    Merveilleux de voir cela , savoir qu'il y a encore des personnes qui soignent et respecte les animaux... ça fait chaud au cœur....

    Histoire touchante


    5 commentaires
  •  Une photo déchirante d’éléphants qui mangent des déchets remporte le premier prix

    Une photo poignante d’un troupeau d’éléphants mangeant des déchets dans une décharge au Sri Lanka a remporté le premier prix du concours de photographie de la Royal Society of Biology (RSB) de cette année. Le cliché a été pris par le photographe Tharmaplan Tilaxan, rapporte la BBC.

    La décharge se trouve dans le district d’Ampara, à proximité d’une forêt habitée par les éléphants, et n’est pas clôturée pour empêcher les animaux d’y entrer. Le troupeau, composé de 30 bêtes, compte un certain nombre de petits et a l’habitude de s’alimenter à la décharge tout en se rapprochant des villages de la région.

    Outre les conséquences néfastes de cette zone polluée pour les animaux et l’environnement, on craint que les éléphants n’aillent chercher plus de nourriture dans les villages, ce qui pourrait entraîner des tensions entre l’humain et la faune.

    photo Tharmaplan Tilaxan

    « En raison de la consommation involontaire de microplastiques et de polyéthylène, de grandes quantités de polluants non digérés ont été trouvées dans les excréments de ces animaux sauvages », a déclaré Tilaxan. « Un certain nombre d’autopsies pratiquées sur des cadavres d’éléphants ont révélé la présence de produits plastiques et de polyéthylène non digérés dans le contenu de leur estomac. »

    photo Tharmaplan Tilaxan

     « Malgré plusieurs tables rondes avec les autorités qui ont permis de trouver de nombreuses solutions – notamment la construction d’une clôture renforcée autour de la décharge –

    aucune mesure n’a été prise pour empêcher les éléphants sauvages d’Oluvil à la recherche de nourriture de pénétrer dans les zones urbaines, principalement dans les décharges », a-t-il ajouté.

    photo Tharmaplan Tilaxan
     

     L’éléphant d’Asie est classé « menacé » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Selon le National Geographic, la population a diminué d’environ 50 % au cours des 75 dernières années, et on estime qu’il reste entre 20 000 et 40 000 éléphants

    d’Asie dans la nature.

    photo Tharmaplan Tilaxan

    « La fréquence des pertes d’éléphants est un appel à tous les intervenants à s’unir et à trouver une solution qui permettra de résoudre ce problème le plus rapidement possible », conclut Tilaxan.

    https://www.ipnoze.com/

    *************************

    Mais comment peut-on accepter ça !! c'est honteux !  c'est terrible pour la faune sauvage.

    pauvres éléphants en voulant se nourrir ils ne savent pas qu'ils mettent leur vie en danger. 

    Les autorités attendent quoi pour prendre une décision! pauvre planète et pauvres animaux.. Honte aux humains...

     Des éléphants affamés


    6 commentaires
  • Les images que vous allez voir ont été prises par le photographe Biplab Hazra, dont le but est de sensibiliser l'opinion sur les conditions de vie des éléphants en raison de leur habitat menacé. Les photos montrent une scène poignante à Bishnupur, où certains habitants en colère contre le passage des éléphants sur la route se sont mis à leur lancer des torches enflammées pour les faire fuir.

    Une éléphante et son petit sont chassés par le feu : la déforestation les avait poussés vers les champs cultivés

    Avec le problème trop répandu de la déforestation dans ce pays asiatique qu'est l'Inde, de nombreux animaux sauvages qui vivent dans ces forêts anciennes migrent vers des endroits plus sauvages, où  ils peuvent vivre dans leur habitat naturel selon leurs besoins et leurs exigences, loin de l'activité nuisible des êtres humains. Par exemple, parmi les animaux qui souffrent le plus des effets de la déforestation en Inde, on trouve les éléphants et leurs petits, souvent chassés par les locaux.

    La mère son petit courent terrifiés de l'autre côté de la route ; ce n'est pas une attitude humaine rare en Inde, car de nombreux fermiers locaux utilisent des torches enflammées pour chasser les éléphants de leurs cultures et de leurs terres labourées. Mais ces images illustrent une véritable cruauté qui n'a aucune justification.

    Cette pratique humaine souvent cruelle est expliquée dans une déclaration du photographe Hazra sur Independent : "Cela arrive parce que les villageois doivent sauver leurs récoltes. Il y a de nombreux passages d'éléphants dans les maisons humaines. J'essaie de le montrer et de diffuser mes photos pour sensibiliser le public à cette question."

    En moyenne, les éléphants passent jusqu'à 19 heures par jour à se nourrir et produisent environ 100 kg de bouses par jour. Alors que les villageois font tout pour les chasser de leurs cultures, le fumier produit est un moyen essentiel de répandre les graines en germination et est vital pour maintenir l'intégrité des forêts et des prairies.

    Un avantage tout à fait naturel, cependant, que les habitants de ce village de l'Inde n'ont apparemment pas bien compris, préférant chasser les éléphants en fuite par des moyens barbares et dangereux pour la protection de ces magnifiques pachydermes.

    https://www.curioctopus.fr/

    Ce que j'en pense,

    C'est horrible ! les humains sont des barbares sans pitié!  ils détruisent tout sur leur passage.. Ces animaux là étaient sur cette planète bien avant nous. Pourquoi prendre plaisir à torturer je me l'expliquerais jamais... 

    tout cela va mal finir l'espèce animal disparaîtra et la faune avec , car sans les animaux les humains ne survivront pas.

    Triste réalité


    2 commentaires
  • Une histoire émouvante   qui heureusement va se terminer bien .

    Un éléphant appelé Raju sauvé après 50 ans passés enchaîné "pleure" lorsqu'il est libéré par ses sauveteurs

    50 ans de maltraitance

    Voici les images incroyables qui montrent l’instant de la délivrance pour cet éléphant qui a été enchaîné et maltraité par son maître. Pendant plus de 50 ans Raju a été torturé, attaché à une chaîne munie de crampons. L’animal était nourri par la grâce de touristes passant à côté de lui relate le DailyMail Online. Le jour de sa «délivrance» Raju a pleuré des larmes de soulagement racontent les témoins.

    Un sauvetage émouvant

    C’est grâce à l’intervention d’une société de protection animale, basée à Londres, que le sort dramatique de l’éléphant Raju a pu changer. Tous les jours, l’éléphant ‘exploité’, devait se tenir devant une urne comme un mendiant devant les touristes. Sans scrupule le maître nourrissait à peine son animal.  «Il mangeait du plastique et du papier»

    On ne sait pas comment le propriétaire a acquis Raju. Sans doute a-t-il été capturé alors qu’il était bébé, sa mère capturée et abandonnée par des braconniers dans un piège. «C’est la méthode habituelle, raconte Pooja Binepal, et c’est devenu un commerce révoltant! Les éléphanteaux sont ensuite attachés et battus jusqu’à qu’ils se soumettent complètement à leurs propriétaires, leurs esprits sont cassés!»

    Avec l’aide de 20 officiers des services forestiers et six policiers de la région d’Uttar Pradesh l’équipe de la société londonienne de charité pour la sauvegarde des animaux sauvages composée de 10 vétérinaires et d’experts a décidé d’intervenir directement en Inde.

    50 ans de maltraitance

    Il s’agissait d’une intervention spéciale. La mission de sauvetage s’est déroulée à la tombée de la nuit afin d’éviter tout grabuge avec la population locale. De cette manière également Raju pouvait être protégé de la chaleur brûlante du soleil.

    Pooja Binepal, la porte-parole de l’organisme de bienfaisance au Royaume-Uni, décrit au Daily Mail le sauvetage comme «incroyablement émotionnel» pour l’équipe. Elle a expliqué: «Raju a passé les 50 dernières années à vivre une existence pitoyable enchaîné 24 heures sur 24, un acte de cruauté intolérable.»

    50 ans de maltraitance

    Au milieu de la nuit, alors que les hommes de Wildlife SOS le libéraient de ses chaînes, Raju a manifestement compris ce qui se passait.

    L’équipe fut stupéfaite de voir les larmes couler sur le visage de Raju pendant le sauvetage. «C’était une expérience incroyablement émouvante pour nous tous. On savait dans nos cœurs qu’il réalisait qu’il était libéré.»

    50 ans de maltraitance

    «Avant que nous n’arrivions à son secours il ne savait pas ce que c’était de marcher sans ses fers. Mais aujourd’hui il sait ce qu’est la liberté et il va apprendre la douceur…»

    Un sauvetage émouvant

    «Nous avons découvert le cas de Raju particulièrement tragique. Il n’était pas nourri correctement. Pour survivre l’animal a été poussé à manger du plastique et du papier. Ses ongles étaient particulièrement grands, il avait des abcès et des plaies ouvertes aux pieds…»

    50 ans de maltraitance

    La douceur de retrouver la liberté après 50 ans de tortures

    50 ans de maltraitance

    https://www.curioctopus.fr

      je suis bien triste de voir ce qui se passe dans le monde avec les animaux

    L'humain ose se plaindre d'un confinement qui ne dure pas plus de 2 mois, souvent dans des conditions acceptables, alors que là ! Inadmissible ! j'espère  que cet éléphant pourra vivre à peu près normalement après toutes ces années passées enchaînées. Moi je suis pour supprimer les attractions touristiques de ce genre !

    ça me révolte quand je vois ça!

    L'homme toujours l'homme qui détruit tout ce que l'ont nous a donné , la nature , les animaux , les forêts , les océans , il pollue la terre et les rivières , il n'y a que le fric qui l'intéresse ,et le pouvoir , ah ! si il n'y avait pas les hommes sur cette terre qu'est ce que les animaux serait heureux ...

    Bisous de Chrys  


    4 commentaires
  • Une amitié entre un éléphant et un labrador

    C’est une histoire d’amitié insolite entre un éléphant et un labrador.

    Voir des animaux faire totalement fi de leurs différences pour jouer ensemble, et ne plus se quitter n'est pas rare. Mais comment se lasser de découvrir, et raconter ces belles histoires ?

    Le sauvetage de Bubbles

    Celle de Bubbles, un éléphant orphelin, et de Bella, une femelle Labrador, est absolument incroyable.

    Bubbles fait partie d'un programme de conservation de la vie sauvage, le Fonds pour les espèces rares de Californie du Sud.  Bhagavan Antle, le directeur du parc qui a recueilli l'éléphant raconte avoir rencontré le gentil géant alors qu'il était encore un bébé.

    Ses parents ont été abattus par des braconniers en Afrique du Sud. Du haut de son petit mètre, et de ses 150 kilos, il était "petit et faible" lorsqu'il a été ramené aux Etats-Unis. C'était il y a plus de 30 ans. Hélas, peu d'animaux ont alors pu être sauvés comme lui.

    Aujourd'hui, Bubbles mesure plus de 2m70, pèse 4 tonnes, et il ne manque pas d'amis au parc animalier Myrtle Beach Safari.

    Mais Bella le Labrador compte parmi ses favoris. Il faut dire que le chien ne se lasse pas de jouer avec lui. Et aussi étonnant que cela puisse sembler, Bubbles adore lui aussi s'amuser avec une balle ! Il la lance avec sa trompe, puis Bella saute pour la rattraper.

     

    "Ils aiment se défouler ensemble" affirme  Bhagavan Antle. Et c'est un vrai bonheur de regarder ce drôle de duo batifoler dans l'eau !

    La chienne aime aussi se percher sur le dos de son vieil ami, et s'élancer du haut de ce merveilleux plongeoir.