• Il y a toujours une partie de vérité dans  je plaisante..

    de sentiment dans mais c’est rien..

    de douleur dans je vais bien..

    de blessure dans ce n’est pas un problème..

    d’ amertume dans ne t’inquiète pas pour moi..

    et beaucoup de mots dans chaque silence.


    1 commentaire
  • c’est cela la solitude: se retrouver seule et apprendre à s’estimer,

    avancer dans le vide sans autres encouragements,

    sans autres applaudissements que ceux que l’on s’accorde

    dans le silence effroyable du tête à tête de l’âme.

     (Katherine Pancol)


    1 commentaire
  • " Un jour arrivera où tu comprendras qu'en réalité, tu es seul.

    Totalement seul.

    Tu vas te rendre compte que les gens partent sans se retourner...

    Tu vas te rendre compte, non sans dégoût,

    que les promesses ne veulent rien dire,

    qu'elles ne sont que du vent et que les gens les oublient aussi simplement

    qu'ils oublient leur cours lors d'un examen.

    Tu vas réaliser que tes amis ne resteront pas avec toi pour toujours,

    car eux aussi vont finir par grandir...

    Et tout le monde grandit différemment.

    Tout le monde part et change.

    Tu vas te rendre compte que ton unique

    et véritable ami n'est autre que toi-même. "

    Tendres bisous de Chrys


    8 commentaires
  • Juste un cygne
    Aujourd’hui le temps est à la pluie,
    le ciel s’est assombri.

    Assise près du lac, mes pensées flottent inlassablement.

    Une petite barque passe emportant avec elle deux amoureux
    Blottis l’un contre l’autre,
    Dieu, qu’ils sont heureux…

    Quelques gouttes se mêlent à la pluie de mes yeux

    Je dois repartir, ne pas rester dans ce bois, pourtant si joli,
    Oui…je dois repartir,

    Mes pensées se posent sur cette eau si calme

    Qui pourrait m’aider ? qui pourrait me donner l’envie d’être ?

    Je lève les yeux au ciel, et demande de venir, juste un peu, un tout petit peu.

    Un clapotis se fait entendre sur le côté, je regarde.. comme il est beau, majestueux
    Glissant sur l’eau, mon cygne celui que j’adorais, que j’attendais tous les soirs quand il venait et que je lui racontais tout.

    il glisse, il s’approche, me regarde, on dirait qu’il me sourie,

    Le soleil est revenu tout à coup, les oiseaux ont recommencé à chanter..

    Je me sens bien , il reste un moment, je tends la main pour le caresser, de son bec il me dépose comme un baiser, et il repart

    (auteur LOUPY)


    1 commentaire
  • Femme rêveuse. Le passé ne revient jamais.

    Le souvenir du bonheur, ce n'est plus du bonheur,

    mais le souvenir du malheur.....c'est toujours du malheur...

    Bonne journée bisous de Chrys.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique