• Faune Flore Italie (suite)

    Les nombreux microclimats présents dans le parc, souvent différents entre eux, ont créé une grande variété de paysages. Nombreux sont les pins maritimes et pins d’Alep, les chênes lièges et les Châtaigniers. Sur le littoral, on trouve de nombreuses espèces de Criste marine et de Ceneraria. Les plantes arbustives de romarin, de thym et de lavande sont bien visibles. Sur les sentiers côtiers se nichent différents genres de plantes grasses.
    L’environnement marin recèle une vaste gamme de plantes aquatiques typiques de l’Aire parmi lesquelles la Cymodocea nodosa et Posidonia oceanica.

    quelque images faune et flore en diapos

     

    ci-dessous

    Rhytidomes du pin maritime.
    C'est un arbre qui peut atteindre 30 m de haut (en général de 20 à 30 m), qui arrive à maturité vers 40 ou 50 ans et qui peut vivre jusqu'à 500 ans

    L'écorce, gris pâle chez les sujets jeunes, devient rougeâtre puis rougeâtre-noir au fil de l'âge. Épaisse, elle se crevasse avec les années et les rhytidomes forment de grandes écailles. Le tronc du Pin Maritime est flexueux.
    Les aiguilles, épaisses et rigides, sont groupées par deux (géminées). Leur section transversale a une forme semi-circulaire. Elles mesurent de 10 à 20 cm de long1, sont persistantes, de couleur vert foncé et luisantes. La base des deux aiguilles jumelles est entourée par une gaine. Elle deviennent fauves en mourant, puis tombent. Elles se décomposent très lentement et forment une épaisse litière au pied de l'arbre.

    ci-dessous

    appareil reproducteur Fleur Pins Rhytidomes du pin maritime.

    Cette espèce est monoïque ; les organes reproducteurs sont des cônes soit mâles, soit femelles, mais présents tous les deux sur le même individu. La floraison a lieu en France vers avril ou mai.
    Les cônes mâles sont ovoïdes, écailleux, de couleur brun-orangé à maturité, et produisent une grande quantité de pollen jaune, dispersé par le vent (plante anémogame). Certaines années, la quantité de pollen produit est telle que près des arbres, les grains jaunes semblent pleuvoir. Ce phénomène est localement dénommé "pluies de soufre"

    ci-dessous

    pommes de pins maritime femelle
    Les cônes femelles, petits et discrets au départ, se transforment une fois fécondés en cônes d'assez grande taille. Tant qu'il reste sur l'arbre, ce cône est oblong, luisant et de couleur rougeâtre puis brun-roux. Les écailles portent sur leur côté externe une sorte d'écusson un peu saillant, caréné et épais.
    L'ouverture des écailles libère des graines dotées d'une ailette. Elles sont disséminées par anémochorie.

    Les cônes peuvent mesurer de 10 à 18 centimètre de long et sont presque sessiles.

    ci-dessous

    faune

    L’écosystème du parc permet un développement de diverses espèces d’animaux comme le goéland leucophée, le faucon pèlerin et le grand corbeau. Parmi les mammifères, les plus nombreux sont les loirs, les taupes, martres, renards et sangliers. Dans les anfractuosités rocheuses prospèrent les reptiles comme les lézards, et divers types de serpents tels la couleuvre d’Esculape et les vipères. Autour des ruisseaux vivent les amphibiens comme les grenouilles et les salamandres.
    La zone marine possède une richesse faunique intéressante. De nombreuses espèces, peu fréquentes dans d’autres endroits de la mer Méditerranée, se partagent un espace vital relativement restreint, comme par exemple la gorgone Eunicella verrucosa, la Paramuricea clavata, le mollusque Luria lurida et certains dauphins..

    Marsouin commun

    ci-dessous

     Salamandre tachetée sortant de sa cache (Monteaperta).

    ci-dessous

    Loutres de mer photographiées

    ci-dessous  Une otarie mal à fourrure

    ci-dessous Renard

    ci-dessous Une loutre (Lutra lutra)

    ci-dessous

    Les gorgones (Gorgonacea), parfois appelés coraux cornés ou coraux écorce, sont un ordre de cnidaires, vivant sous forme de polypes coloniaux sessiles. L'ordre compte environ 1 200 espèces, qui se rencontrent dans toutes les mers tropicales et subtropicales.

    ci-dessous

    « Dauphin » désigne en français de nombreux cétacés à dents (odontocètes) de moins de cinq mètres généralement dotés d'un rostre long même si l'espèce la plus familière de dauphins, celle que l'on trouve en majorité dans les delphinariums, est le grand dauphin, dont le nom signifie en latin « à nez tronqué ». Les espèces concernées sont :
    • plusieurs espèces de la famille des Delphinidés qui inclut aussi les orques ;
    • les Delphinoïdes et les dauphins d'eau douce vivant dans les fleuves d'Asie ou d'Amérique du Sud.
    Sous le terme dauphin, on regroupe beaucoup d'espèces très différentes, aussi bien au niveau comportemental qu'au niveau physique aussi les généralités propres à tous les dauphins sont communes à tous les odontocètes, appelés « dauphins » ou non.

    Certains cétacés sont parfois appelés incorrectement « dauphins » par exemple ceux avec un rostre court ou à peine existant tels que le narval et le béluga, deux animaux plus grands que les dauphins classiques, mais surtout les marsouins qui sont, eux, beaucoup plus petits.

    ci-dessous

    gastronomie
    Les terres cultivées sont issues de l’agriculture biologique. Plusieurs coopératives gèrent ces ressources et proposent au public toute une palette de produits Slow Food comme la sauce verte à la roquette et aux pignons et l’anchoïade aux herbes aromatiques. Les citrons, fruits typiques du parc, donnent de la confiture et du sirop et le fameux limoncello, puis les classiques de la cuisine ligure avec les anchois salés de Monterosso, le pesto, l’huile extra vierge d’olive DOP, le miel de fleurs méditerranéennes.
    La viticulture se caractérise par la redécouverte de cépages autochtones comme le bosco donnant le Sciachetrà, légendaire vin blanc liquoreux. La cave coopérative produit également un second vin blanc, mais sec, issu des cépages trebbiano et vermentino.
    Le parc réalise aussi une ligne de produits cosmétiques à base exclusivement d’herbes, de fruits et de fleurs récoltés sur le territoire.

    Salade de roquette, carottes et parmesan gastronomie

    ci-dessous

    Le limoncello est une liqueur de citron de la péninsule de Sorrente - de la baie de Naples à la côte amalfitaine - et de Capri ; seules les liqueurs produites à partir de citrons provenant de cette région peuvent prétendre à l'utilisation du terme de limoncello, bien que cette liqueur soit largement produite aussi en Sicile, Sardaigne, Calabre, sur l'île d'Ischia, en Ligurie, etc. d'où des dénominations comme limoncino ou limonello

    Bouteille de limoncello en forme de pulcinella. gastronomie

    quelques images la faune et flore en diapos

    texte http://fr.wikipedia.org

    photos http://fr.wikipedia.org

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique