• l'Aigle des Philippines / l'Aigle des singes

    Dans le sud de l'archipel, un sanctuaire essaie de sauver l'aigle des Philippines, une espèce de rapace géant particulièrement rare et menacée.

    Présentation :

    L’aigle des Philippines est le deuxième plus grand aigle au monde après l’aigle harpie. Il est également l’un des plus redoutables et des plus puissants.

    Ce rapace est également connu sous le nom d’aigle des singes à cause de son goût prononcé pour les primates.

    Ci-dessous:

    Doté d’un physique facilement identifiable, il a pour particularité d’avoir tout autour de la tête des plumes érectiles qu’il peut dresser en collerette (ou punk selon certain).

    l'Aigle des Philippines ou l'Aigle des singes

    Particulièrement impressionnant en vol, le Pithecophaga jefferyi, de son nom scientifique,

    possède une envergure de 2 à 2,5 mètres pour un poids pouvant varier entre 6 500 et 8 000 grammes, les femelles étant plus grandes que les mâles. Ce rapace, aux yeux gris bleu, est brun, strié de beige sur le dessus des plumes, blanc sous le corps.

    Sa queue particulièrement grande lui sert de gouvernail durant ses vols.

     L’IUCN a classé cet oiseau dans la catégorie « en danger critique d’extinction » en 2012.

    L’aigle des singes est exclusivement visible sur l’archipel des Philippines, composé de plus de 7 000 îles, dont il est l’emblème depuis 1995. L’aire de répartition du rapace se limite pourtant à celles de Luçon, Leyte, Samar et Mindanao où l’oiseau jouit de son terrain de chasse favori : les forêts tropicales à la végétation très dense.

    L’île de Mindanao concentre la plus grande partie de la population avec un nombre de couples reproducteurs allant de 82 à 233 (données de 2003) alors que sur les autres îles on en dénombre moins de 10. La population d’aigles des Philippines a beaucoup chuté ces 60 dernières années, bien qu’il soit difficile de donner un chiffre précis. Les spécialistes eux-mêmes sont en désaccord,

    certains affirmant qu’il en reste une centaine, d’autre 500.

    La vérité se trouve sans doute entre ces deux chiffres.

    En tout cas, tous se rejoignent pour affirmer qu’il s’agit de l’espèce d’aigle la plus en danger.

    Menaces :

    Habitant dans les forêts tropicales, l’aigle des Philippines est sensible à toutes les menaces qui pèsent sur ce biotope.

    " Explication"

    Un biotope est un milieu défini par des caractéristiques écologiques, climatologiques et géologiques qui le rendent unique.

    Les cinq éléments qui constituent le biotope sont l’eau, le sol, l’air, la lumière et la température. Le volume de chacun est propre à chaque biotope. C’est ce qui permet de les différencier.

    Les espèces, faune et flore, qui y vivent forment la « biocénose ». Chaque biotope accueille une biodiversité qui lui est propre et qui ne peut survivre que dans ces conditions. Enfin, chaque biotope est autonome et stable.

    Le biotope et sa population constituent ce qu’on appelle un écosystème.

    Synonyme de biotope

    On appelle régulièrement « milieu » ou « milieu de vie » le biotope d’une espèce.

     

    La disparition de leur habitat naturel


      La première d’entre elles est la déforestation massive.

    Fléaux bien connus des environnementalistes, la destruction des arbres centenaires et la réduction des espaces forestiers privent les aigles des Philippines de leur habitat naturel. En effet, les arbres sont abattus afin que leurs bois soient vendus, et les espaces une fois défrichés sont destinés à l’agriculture et non repeuplés. En outre, les forêts tropicales sont louées à des concessions forestières qui les exploitent et se préoccupent peu du sort des animaux qui les habitent. Cette problématique vaut pour les forêts des Philippines mais aussi et surtout pour le « poumon de la Terre », l’Amazonie.

    La chasse

    La seconde menace principale qui pèse sur l’aigle des singes est la chasse. Autrefois, les rapaces étaient capturés pour être vendus ou exposés dans les parcs animaliers. Aujourd’hui interdite, cette pratique n’empêche pas l’aigle d’être victime de braconniers qui voient en lui un symbole de puissance. Il arrive aussi que le rapace soit la victime de pièges au sol destinés à d’autres animaux.
    D’après un rapport de l’IUCN de 2008, il semblerait que la chasse incontrôlée soit la menace la plus importante pour l’oiseau à court terme

    Les difficultés de reproduction 

    Enfin, la disparition de l’espèce provient aussi de sa faible capacité à se multiplier (voir rubrique reproduction ci-dessous), le nombre de morts surpassant actuellement celui des naissances. Les jeunes aigles, appelés juvéniles ou sub-adultes, sont particulièrement fragiles.
    En outre, la pollution et surtout les pesticides utilisés en grand nombre participent également à la raréfaction de l’aigle des Philippines
    .

    La fondation des Aigles des Philippines
    Créée en 1987, la fondation des aigles des Philippines est un organisme privé, à but non lucratif, dédié à la sauvegarde du Pithecophaga jefferyi et de son habitat. Il abrite 36 de ces animaux, dont 18 sont nés en captivité. On peut également y trouver 10 autres espèces d’oiseaux, 4 espèces de mammifères et 2 espèces de reptiles qui reproduisent l’éco-système des forêts tropicales. Ce centre a pour principal but la promotion de la protection de l’animal et l’éducation des populations, mais il est également source de tourisme.

    l'Aigle des Philippines ou l'Aigle des singes

    Programme de réinsertion

    En 2004 a eu lieu la première tentative de réinsertion d’un individu élevé en captivité. L’animal a été relâché dans la forêt du mont Apo, sur l’île de Mindanao.

    Malheureusement, neuf mois plus tard, ce premier spécimen a été retrouvé électrocuté. Une autre tentative en 2008 a connu également un sort funeste, l’aigle ayant été tué par un chasseur quatre mois seulement après sa libération.

    Ci-dessous l'Aigle mort tué par un chasseur

    Tuer une espèce en danger critique est passible d’une peine de prison allant jusqu’à 12 ans et d’une amende d’un million de pesos

    (19.500 euros).

    Personne n’a été arrêté dans l’immédiat. « Seuls six gardes forestiers travaillent dans la gigantesque réserve de Hamiguitan », a souligné Joseph Salvador.

    Même si elles furent des échecs, ces expériences ont permis la mise en place d’un programme complet de réintroduction à grande échelle dont nous attendons dans les années à venir les résultats.

    Reproduction :

    Comme précédemment abordée, la reproduction des aigles des Philippines est l’une des causes de la rareté de l’espèce. En effet, la femelle, dont la gestation dure trois mois, ne pond que tous les deux ans un œuf unique qui éclot après deux mois. Ce rythme permet difficilement de compenser les morts dus à la chasse.

    De grande dimension, le nid est construit en hauteur sur un arbre. Il est tapissé de feuillage et sera utilisé durant plusieurs années. La mère couve son aiglon tandis que le père s’occupe de la chasse.

    105 jours (3,5 mois) après son éclosion, le petit est prêt à prendre son envol pour la première fois, mais il faudra attendre qu’il fête ses neuf mois pour qu’il apprenne à chasser. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle à 5 ans contre 7 pour les mâles.

    Enfin, phénomène plutôt rare dans le règne animal, les couples de Pithecophaga jefferyi sont monogames et unis pour la vie.

    Toutes ces particularités font que la naissance d’un aigle des Philippines est un événement salué par les associations spécialisées, comme  la naissance en décembre 2013 de Atbalin.

    En savoir plus :

    L’aigle des Philippines possède une technique de chasse particulièrement efficace. Il chasse en couple.

    L’un des membres fait diversion en attirant l’attention de la proie tandis que le second attaque par derrière.

    par Cecile Arnoud

    http://www.especes-menacees.fr

     

    « Bonne Semaine ensoleilléeFête de la musique »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    8
    Jacqueline
    Jeudi 11 Avril 2019 à 16:08

    Bonjour, Je suis l'heureuse grand-mère de Simon (9 ans) qui est fasciné par l'aigle des philippines. Il voudrait faire un travail pour l'école sur cet oiseau magnifique. Nous avons tout ce qu'il nous faut pour rédiger un beau texte; mais il nous manque des photos de qualité pour pouvoir les agrandir et les présenter à l'ensemble de la classe.

    Pourriez-vous nous aider ?

    Déjà un tout grand merci !

    Belle fin de journée,

    Jacqueline

    7
    Dimanche 21 Août 2016 à 13:16

    Révérence ma chère Chrystale,

    Quelle jolie présentation tu as mis, elle est nouvelle,  j'adore les bannières et l'image de fond d'écran, tout est superbe ! smile

    Intéressant article sur cet aigle des Philippines, belles photos.Je ne connaissais pas cet aigle-là, on en apprend tous les jours c'est bien connu lol

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi ça va.Depuis trois jours il fait frais et nuageux avec un peu de soleil, c'est mieux que la chaleur.Mais la semaine prochaine ils annoncent encore des grosses chaleurs pff ! Vivement l'automne tiens !

    Hier Fernand et moi avons fêté nos 5 ans de mariage (on s'est mariés le 20 août 2011), et cela fait 26 ans que l'on est ensemble, le temps passe.

    Le week-end prochain je ne serais pas connectée car je serais en stage de chant, je posterais le "compte-rendu" dans mon blog perso + sur ma page Facebook.Ce sera mon second stage de chant (le premier a eut lieu en août 2015), j'espère avoir moins le trac pour chanter en solo en public ! Devant ma prof je n'ai pas le trac, depuis 2 ans et demi que je prend des cours je me suis habituée à sa présence, comme quoi le trac se gère lol

    A bientôt ma douce amie, bon dimanche et agréable semaine.

    Gros bisous de nous deux wink2

    Florence 

         

    6
    Mardi 21 Juin 2016 à 14:33

    Un vrai regard hypnotique,je suis impressionnée par cet oiseau splendide..Magnifique reportage Chrystale..C'est bien d'apprendre

    toujours des choses que l'on ne connait pas.Il a une envergure impressionnante et je pense que de voir cela de près doit rester un souvenir à vie.Je suis toujours très curieuse de tout et c'est toujours un régal de suivre notre Reporter préférée..Hi..hi..Merci de tout coeur

    petite Fleur.Je te souhaite une belle journée d'été ..ici grande chaleur..

    La Fête de la Musique sera belle...Bruyante c'est sur...mais de voir les gens joyeux fait du bien..Les moments sont si difficiles pour tout le monde,qu'il faut profiter d'un moment divertissant.

    Plein de Bisous pour Toi et Evan.MERCI*

    5
    Mardi 21 Juin 2016 à 10:01

    Bonjour Chrys

    Il est superbe cet aigle avec ces belles plumes sur la tête, heureusement que c'est une espèce protégée, il y a toujours des braconniers qui passent par là pour détruire ce qui est préservé c'est pénible ça

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    4
    Mardi 21 Juin 2016 à 09:34

    Bonjour chrys

    Magnifique cet aigle que je ne connaissais pas ,merci

    pur ce beau reportage ..J'espère que tu va bien et je te

    souhaite un agréable mardi..Bisous doux..Tissia

    3
    Mardi 21 Juin 2016 à 09:10

    Coucou ma chère Chrys

    Magnifique article et superbes photos de l'aigle des Philippines

    De tout coeur j'espère que ce sanctuaire pourra sauver cette race menacée

    Je n'ai pas pur visionner la vidéo ( sans doute à cause de mon anti pub )

    mon petit passage pour te souhaiter un bon mardi sous la grisaille et bcp d'humidité
    bonjour l'asthme pfff

    Et oui c'est la fête de la musique, mais une pensée pour les chiens et
    chats qui vont être massacrés à Ulin j'en suis malade

    Le complexe du City 2 à été fermé à nouveau menace terroriste  ainsi que
    les alentours ( le monde devient fou )

    Bisous tendresse

    Câlinous de mes z'animours



    martine

    2
    Mardi 21 Juin 2016 à 08:23

    très  intéressant Crys

    il vas faire très chaud aujourd'hui

    pour la fête de la musique

    passe une très douce journée

    prend soin de toi

    ♥♥ Amitié.Bisous.Colette ♥♥

    1
    michel7469
    Mardi 21 Juin 2016 à 07:16

    Bonjour Chris,

    TRÈS INTÉRESSANT cet article qui nous parle de l'Aigle des Philippines 

    Quel bel oiseau

    Une vie compromise par différents facteurs dont surtout l'humain qui est loin d'être respectueux de la nature

    Sensibiliser les enfants des écoles est une Excellente chose. C'est la future génération qui peut décider de prendre les bonnes décisions qui garantiront la vie de l'aigle des Philippines sans négliger les autres espèces animales 

    Je te souhaite une journée avec un grand ciel bleu et du soleil

    BONNE SEMAINE

    Bisou d'amitié

    Michel

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :