• Un animal de compagnie n’est pas un cadeau de Noël,

    on ne le répètera jamais assez.

    "Tout acte impliquant sans nécessite la mort d'un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la Vie". 

    Art.7  Déclaration Universelle des Droits de l'Animal 

    Généralement, la fin d'année marque un pic dans les ventes de chiots et de chatons. Un achat qui n'est pas anodin.

    Acheté ou acquis gratuitement pour les fêtes de fin d'année… et abandonné quelques mois plus tard. C'est le triste sort que connaissent malheureusement bon nombre d'animaux victimes du choix précipité ou de l'achat coup de cœur.

    Acquérir un animal demande réflexions. C'est pour de nombreuses années que les nouveaux maîtres vont s'engager. Cela impose parfois quelques concessions (vacances, déplacements, garde) ou du moins une certaine organisation.

    L'animal «cadeau»: une mauvaise idée!

    Le chiot ou le chaton, aussi craquant soit-il lorsqu'il n'est qu'une boule de poils, n'a rien d'une peluche ou d'un jouet. Céder au caprice de l'enfant peut conduire à bien des déboires, car il ne pourra généralement pas assurer la prise en charge de l'animal de A à Z. La famille doit en avoir conscience et partager elle aussi ce désir de faire l'acquisition d'un animal de compagnie.

    De même, offrir un chiot ou un chaton à un maître qui a perdu son animal sans lui demander son avis et même si cela peut partir d'un bon sentiment, n'est pas nécessairement une bonne idée.

    Se poser les bonnes questions

    Personne seule ou famille, le choix d'accueillir un chien ou un chat exige de se poser quelques questions. Il est tout d'abord essentiel de se renseigner sur la race ou sur le type de chien ou chat que l'on souhaite acquérir. Quel est son caractère de manière générale? Cohabite-t-il sans problèmes avec les enfants, d'autres animaux, ses congénères? À quoi ressemblera-t-il à l'âge adulte (poids, taille, poils)?

    Budget santé - certaines races sont prédisposées à des maladies ou sont plus fragiles que d'autres -, alimentation, entretien (toilettage), besoin d'exercice sont autant de facteurs à prendre aussi en compte avant de franchir le pas.

    Les maîtres qui souhaitent prendre les devants en cas de maladie et/ou d'accident pourront contracter une pour chien ou chat dès ses 2 mois. Cela permettra de faire face à d'éventuels frais vétérinaires pouvant dans certains cas être rapidement élevés.

    Le mode de vie du (ou des) futur(s) maître(s) doit aussi convenir au chien ou au chat qui va partager de 10 à parfois 20 ans la vie de son nouveau foyer. Si le chat s'adapte assez facilement partout, certains chiens ne sont pas faits pour une vie citadine. Et cela n'a parfois rien, ou pas grand chose, à voir avec leur taille!

    De grands chiens vont s'adapter sans problème à une vie en appartement dès lors que l'on respecte leurs besoins, alors que des chiens de petite race (cachant bien leur jeu!) vont s'avérer ingérables en ville. D'autres ne supportent pas la solitude.

    À une époque où l'on peut acheter un animal de compagnie en quelques clics sur Internet, et même bénéficier d'une livraison à domicile, le pire côtoie souvent le meilleur!

    "Celui qui ne sait pas est un imbécile,

    celui qui sait et ne dit rien est un criminel"  

    Bertolt Brecht  


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique