• Abul Bajandar, 26 ans, souffre d'épidermodysplasie verruciforme,

    une maladie de peau génétique extrêmement rare qui peut prendre la forme d’excroissances de peau aux allures d'écorce.

    Petite vidéo courte

     

    Il est surnommé «l’homme-arbre» à cause des verrues aux allures d’écorce qui recouvrent ses mains et ses pieds.

    hulna (sud), va être opéré pour se débarrasser des impressionnantes excroissances qui se développent depuis dix ans sur son corps.

    Ce père de famille subit actuellement des examens en vue de l’opération visant à couper ces excroissances, qui pèsent au moins cinq kilos.

    «Au début, je pensais qu’elles étaient bénignes», a déclaré ce patient du Medical College Hospital (DMCH) de Dacca, la capitale du Bangladesh. «Mais petit à petit, j’ai perdu ma capacité de travail.

    J’ai maintenant des douzaines de racines de 5 à 7 cm sur les deux mains. Et j’en ai des petites sur les jambes», a détaillé Abul Bajandar, qui a dû mettre fin à son activité de cyclo pousse.

    Maladie de «l'homme arbre»

    Une équipe médicale spéciale a été constituée pour réaliser l’opération. Plus grand hôpital public du Bangladesh, le DMCH a décidé d’en prendre en charge les coûts. Des examens sont en cours pour s’assurer que les énormes lésions pourront être retirées sans endommager des nerfs majeurs ou engendrer d’autres pathologies.

    Abul Bajandar a vu apparaître ses grosses verrues à son adolescence mais elles ont commencé à s’étendre plus rapidement il y a quatre ans. Elles ont été diagnostiquées comme un cas d’épidermodysplasie verruciforme, une maladie de peau génétique rarissime qui peut prendre la forme d’excroissances de peau.

    «On l’appelle communément la maladie de l’homme-arbre», a expliqué le directeur de l’hôpital, Samanta Lal Sen. «Nous avons connaissance de trois cas dans le monde, dont celui d’Abul Bajandar

    C’est la première fois que nous découvrons un cas aussi rare au Bangladesh», a-t-il ajouté.

    Cette histoire n’est pas un mythe, mais bien la conséquence d’une verrue extrêmement rare et issue de la même famille du papillomavirus humain HPV. Ce pêcheur indonésien nommé Dede Kowara est devenu une victime de cette maladie à la suite d’un simple accident survenu au genou alors qu’il était âgé de 15 ans.

    Le résultat direct de cette affection rarissime? Des verrues géantes et champignons qui poussent en forme de racines et qui ressemblent, sans s’y méprendre, à un arbre.

    Comment est-ce possible? 

    La première verrue s’est manifestée rapidement sur le genou peu de temps après l’accident. Cette simple blessure marquera à jamais cet homme (aujourd’hui âgé de 39 ans), emprisonné par des verrues qui surgiront dans chaque recoin de son corps. Avant son opération, ses mains et ses pieds mesureront environ un mètre et continueront de pousser de cinq centimètres par année. 

    En raison de ces verrues exceptionnelles, l’homme a dû quitter son emploi pour s’engager dans une troupe d’itinérants (le Freak Show) réunissant des personnes au physique particulier. 

    Son cas a intrigué plusieurs spécialistes en dermatologie dont Anthony Gaspari, docteur et chercheur à l’Université du Maryland qui est venu à la rencontre de l’homme pour examiner ses verrues.

    La conclusion des analyses effectuées sur Dede Kowara ne laisse planer aucun doute; l’homme était bel et bien atteint du Papilloma Virus Humain, une infection assez courante qui entraîne des éruptions de verrues.

    Le cas du pêcheur indonésien s’expliquera par une déficience du système immunitaire qui l’empêchera de combattre l’infection. 

    Grâce à l’intervention du Docteur Gaspari, les médecins indonésiens ont pu comprendre les causes de la maladie de Dede et ainsi le guérir.

    Après de nombreuses opérations chirurgicales pour lui retirer ses verrues, il a été soumis à un traitement de vitamine A synthétique, afin de renforcer son système immunitaire. En dépit des séquelles causées par le Papilloma Virus Humain, Dede Kowara a pu finalement retrouver l’usage de ses doigts après des années de paralysie. 

    Source : Lu sur savez-vous que?

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique