• ça s'est passé en Août  dernier

    Un Américain paye 150 dollars pour voir un léopard noir et se fait défigurer.

    Après avoir payé 150 dollars pour jouer avec un léopard dans sa cage, cet homme a été violemment attaqué par l'animal en question.

    le léopard n'est pas un chat de compagnie comme les autres... Dwight Turner, un américain de 50 ans, en a fait l'amère expérience et se retrouve aujourd'hui mutilé.

    Léopard noir photographié en inde

    Comme le rapporte CNN, l'histoire remonte au mois d'août dernier en Floride. Dwight Turner prend contact avec le propriétaire d'un léopard noir, en quête d'une nouvelle expérience à sensation. Il demande ainsi au propriétaire d'avoir un contact rapproché avec l'animal contre la somme de 150 dollars

    Léopard noir photographié au Tadoba National Park, en Inde 

    Mais une fois dans la cage du félin, le léopard n'est pas resté sagement assis... D'après le rapport de la Commission de la conservation de la faune sauvage et aquatique de Floride (Florida Fish and Wildlife Conservation Commission, FWC), l'animal a grogné avant d'attaquer l'intrus.

    L'oreille droite déchirée en deux

    Le léopard mord Dwight Turner à la tête et à l'oreille, qui s'en sort miraculeusement vivant mais avec de sérieuses blessures. Toujours selon la FWC, "Madame Turner a déclaré avoir dû remettre en place une partie du cuir chevelu de M. Turner, car il pendait de sa tête et son oreille droite était déchirée en deux."

     Si ses jours ne sont pas en danger, M. Turner a dû subir deux opérations chirurgicales et pourrait en subir d'autres à l'avenir. ses blessures à la tête ont nécessité la pose de 22 agrafes.

    ci-dessous

    Un photographe animalier Anurag Gawande  a pu observer  et photographier  un léopard noir extrêmement rare   

    dans le Tadoba National Park, en Inde .

    Le félin se trouvait à moins de 10 mètres, et tentait de chasser un cerf.

    ci-dessous

     La panthère noire de Michael Poggi  le propriétaire vit dans cette cage installée à l'arrière de sa maison en Floride.

    L'attaque rappelle à quel point les grands félins sont dangereux pour l'Homme.

    « Le cerveau de ces animaux est littéralement conçu pour faire d'eux des prédateurs à l'affût, » déclare Imogene Cancellare, exploratrice National Geographic et biologiste de la conservation spécialiste des panthères des neiges. 

    « Le scénario dans lequel partager un espace avec un grand félin est sûr à 100 % n'existe pas, même s'il a été élevé en captivité, » explique-t-elle, comme le sont la plupart des animaux dans les petits zoos privés des États-Unis.

    Même s'ils sont élevés par l'Homme, poursuit Cancellare, les grands félins n'en sont pas moins génétiquement sauvages ; ils ont simplement été conditionnés pour interagir avec leur propriétaire dans le seul cadre de leur alimentation. « En fin de compte, rien ne peut pousser un tigre, un lion ou un jaguar à vous aimer suffisamment pour renier ses instincts de prédateurs qui peuvent refaire surface en une fraction de seconde, c'est mon avis professionnel. »

     Ces animaux ne sont pas nés pour satisfaire notre envie de les câliner ; voilà ce que nous devons à tout prix faire comprendre, conclut-elle, « laissez-les tranquilles. »

    ci-dessous

    un photographe indien a immortalisé le passage d'une panthère noire dans le parc national de Tadoba, en Inde. 

    A savoir:

     Les léopards noirs, aussi appelés "panthère noire", sont très rares et doivent leur couleur au mélanisme, un phénotype animal caractérisé par la couleur entièrement noire de la peau ou des poils. Ils représentent seulement 11% de la population de léopards.

    https://www.nationalgeographic.fr

    https://www.gentside.com

     

    Très bonne journée à tous Chrys

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique