• cette maison construite entièrement par un aveugle.

    Découvrez l’incroyable histoire de cette drôle de construction, actuellement en vente aux États-Unis. 

    Si les travaux de construction et de rénovation vous donnent des boutons, vous allez être impressionné par cette résidence datant de 1924... Selon la légende urbaine, l'architecte Elmer Reavis aurait rénové toute la propriété, alors qu'il était non-voyant.

     Machiniste de métier, il a commencé à perdre la vue de l'œil droit en 1912. Quelques années plus tard, il perd la vue de l'œil gauche, devenant ainsi aveugle en 1920, à l'âge de 45 ans. Mais il n'a pas voulu abandonner son travail pour autant et s'est entraîné afin que ses mains remplacent ses yeux.

    L'histoire qui fait les beaux jours de la ville

    ci-dessous:

    La maison d'Elmer Reavis se distingue parmi toutes les autres propriétés du quartier. Le terrain comprend une résidence principale sur deux étages (140 mètres carrés) avec deux chambres et deux salles de bain, mais aussi une petite maison réservée aux invités, qui possède sa propre cuisine, sa salle d'eau et de spacieuses chambres à coucher. Un petit coin de paradis perché sur les hauteurs de la Cité des Anges. 

      deux maisons pour le prix d'une

    ci-dessous:

    Sans l'aide de personne, Elmer Reavis a également créé un jardin d'extérieur, idéal pour se détendre dès que le soleil pointe le bout de son nez. L'espace extérieur est sobre et ne dénature en rien les pierres de la bâtisse. Un patio permet de se mettre à l'ombre, tandis qu'un barbecue encastré rassemble les invités autour d'un bon repas.

     espace vert de la propriété

     ci-dessous:

    L'architecte n'a jamais pu voir son œuvre, et pourtant, il aurait été fier de lui. À l'extérieur, on trouve aussi un étang où nagent différents poissons et des aménagements pour pouvoir profiter des beaux jours.

      la piscine extérieure

    ci-dessous:

    En 1922, l'architecte a acheté une parcelle de terrain et a commencé à travailler sur un projet d'habitation pour occuper son temps libre. Le sol très rocailleux du terrain lui a donné une idée pour ériger la future bâtisse : utiliser les pierres et les roches naturellement présentes comme matériaux de construction, notamment pour les deux cheminées qu'il souhaitait installer

      un système ingénieux

    ci-dessous:

    Selon le journal LA Times, qui racontait la folle histoire de la construction de la maison en 1994, cette prouesse aurait été possible grâce à un système de poulies et de cordes. Elmer Reavis aurait ainsi soulever plus de 680 kilogrammes de pierres. Il a également misé sur des pierres et poutres apparentes et sur de somptueux vitraux, qu'il aurait lui-même installé dans chaque ouverture.

     système de poulies et cordes

    ci-dessous:

    La propriété étant située au nord de Los Angeles, elle se trouve non loin de la Forêt nationale d'Angeles, dont on aperçoit les cimes depuis les chambres. Les portes en bois massif, les poutres apparents et le plafond en bois, tout comme le linge de maison luxueux et les bibelots d'un autre temps nous plonge directement dans une ambiance... moyenâgeuse ! L'exposition de la résidence et des meubles a été très bien pensée puisque les chambres offrent une vue imprenable sur les collines de la ville et sur la piscine.

      la décoration de la chambre à coucher

    ci-dessous:

    Cette bibliothèque aux superbes boiseries renferme des trésors de littérature. Sa table en bois massif et ses chaises offrent un coin lecture inédit dans cette pièce datant des années 1920. Les petits rideaux en dentelle et les luminaires donnent du charme à l'espace. On se croirait dans un film.

      un coin lecture pas comme les autres

    ci-dessous:

    Ces bureaux peuvent faire office d'espace de travail mais aussi de coiffeuse. Vous remarquerez les boiseries sculptées aux murs ainsi que le grand miroir, qui agrandit sensiblement la pièce tout en apportant davantage de luminosité à l'espace. L'architecte a réalisé lui-même l'ensemble des travaux sur la charpente ainsi que la maçonnerie de toutes les pièces de la maison. Seul un vieil homme du voisinage, qui aimait à le regarder travailler, l'a aidé concernant les niveaux afin que la construction soit droite.

      des bureaux tout de bois vêtus

    ci-dessous:

    Cette cuisine est un peu rétro mais elle est plus moderne que les autres pièces grâce à son mur en briques rouges, son carrelage au sol et ses éléments colorés. Certes, les équipements nécessiteraient d'être remis au goût du jour, mais elle a du charme, d'autant que la vaisselle et les ustensiles sont coordonnés.

     une cuisine colorée

    ci-dessous:

    Cette deuxième cuisine a un style très différent. Les éléments de rangements en bois s'harmonisent parfaitement avec les boiseries aux murs et les pierres apparentes au plafond. Les appareils électroménagers pourraient être modernisés par les futurs propriétaires, mais on espère qu'ils garderont la pièce "dans son jus"...

     une autre cuisine boisée

    ci-dessous:

    Au niveau du style architectural, Elmer Reavis a dû faire certaines concessions afin de se faciliter la tâche. Mais, pour rester fidèle à l'esprit de la bâtisse, il a créé des encadrements en pierre naturelle et a également placé des pierres au niveau du plafond. Un travail colossal, surtout pour un aveugle, qui contribue au mythe de cette construction insolite. La construction a nécessité deux ans de travaux, pendant lesquelles l'architecte a vécu dans une tente.

      l'encadrement des pièces

    ci-dessous:

    L'autre cuisine de la demeure a un style moins rustique et plus doux. La porte et les éléments de rangements peints en vert pomme se marient très bien avec la crédence en carreaux à motifs et le vitrail qui éclaire la pièce. Même si elle est étroite, elle est plutôt bien agencée pour cuisiner rapidement ou déjeuner sur le pouce.

      une kitchenette acidulée

    ci-dessous:

    Les murs sculptés intègrent parfaitement le placard plus moderne, où ranger son linge de bain, et les parois de douche. Le miroir entouré de spots lumineux permet d'agrandir ce petit espace tout en encadrant joliment le meuble-vasque en marbre.

     une salle de-bain très lumineuse

    ci-dessous:

    Dans cette deuxième salle de bain plus spacieuse, l'architecte a misé sur l'association du style contemporain avec une baignoire carrelée blanche et des parois en verre, tandis que le meuble de rangement dans lequel est encastré le lavabo est entièrement en bois d'époque. Les luminaires et la décoration murale viennent appuyer cet esprit rustique. Elmer Reavis a simplement eu recours à une aide extérieure concernant le câblage électrique, le plâtrage et la peinture des murs.

     une salle d'eau deux styles

    ci-dessous:

    Cet escalier a la particularité de sortir d'une trappe située dans le plafond du premier étage. Cela permet de gagner de la place en tirant sur la trappe que lorsqu'on veut se rendre à l'étage supérieur. L'architecte a réussi cette astuce sans pour autant dénaturer les boiseries du plafond et a pu terminer la maison de ses rêves en 1924.

     escalier qui mène au deuxième étage

    source: http:// l'internaute


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique