• C’est une scène hors du commun qu’a vécu cet homme, agent pour la Fondation pour la survie des orangs-outans, du fond de sa rivière en Indonésie.

    Alors qu’il est en train de chasser les serpents dans une zone forestière de Bornéo pour protéger les primates d’un éventuel accident, un homme s’est vu offrir l’aide… d’un  orang-outan.

    Sur place lors de cette scène, le photographe amateur, Anil Prabhakar, a capturé ce moment incroyable et particulièrement touchant.

    L'homme était en train de débarrasser une rivière de serpents - qui empiétaient sur le territoire des orangs-outans - quand il a été interrompu par l’animal, un brin trop curieux. Sentant peut-être un danger, le primate a tendu sa main à l’homme afin de l’aider.

    L’homme, qui est en réalité un bénévole, fait partie de l’association d’aide à la conservation des orangs-outans et de leur habitat, une organisation à but non lucratif visant à protéger les espèces menacées. L’organisation comporte 400 membres qui prennent soin au quotidien des orangs-outans.

    Malgré cette scène touchante, le bénévole de l’association a refusé la main tendue par le grand singe. En effet, il rappelle que l’orang-outan reste un animal sauvage et qu’il est impossible d’anticiper ses réactions : « C'est un animal sauvage, on ne peut pas se familiariser avec ».

    Rappelons également que l’orang-outan une espèce menacée. D’après WWF, l’homme rouge de la forêt est amené à disparaître en milieu naturel dans les prochaines décennies. En malais , orang-outan signifie (( homme de la forêt))

    160 espèces de serpents vivent dans les forêts tropicales humides de Bornéo et nombre d’entre elles constituent une menace sérieuse pour les orangs-outans. Pour protéger ces animaux, les travailleurs de l’organisation tentent de nettoyer les serpents des rivières et enseignent également aux orangs-outans à se méfier du danger qui se trouve dans la forêt.

    La fondation, fondée en 1991, s’occupe actuellement de 650 orangs-outans. « En protégeant les orangs-outans dans leur habitat naturel, nous protégeons également la faune et la flore où ils vivent. La protection de leur habitat forestier est aussi importante pour les humains que pour la faune », déclare le site Web de la fondation.

    Le garde forestier qui a participé à cette rencontre travaille pour un organisme à but non lucratif appelé Borneo Orangutan Survival Foundation. Son travail et celui de 400 autres employés consistent à protéger l’habitat des orangs-outans, menacé par la déforestation rapide.

    Une histoire touchante et attendrissante …

    https://www.demotivateur.fr

    https://www.ipnoze.com


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique