• Mon navire de rêve


    Ô lit! Tu es mon beau navire de rêve,
    Qu'importe si la croisière ne dure qu'une nuit!
    Au lever du soleil, sur le monde des oublis,
    Mon pavillon bleu flotte loin de la grève.

    Je jette les amarres sur l'émotion solitaire,
    Ce vent de plénitude souffle sous la lune,
    Paraissant si pâle, vu du haut de la hune,
    Mais qui veille sur mon rêve et sur les écueils.

    Ô lit! Ma mouvante coquille de voyage ,
    Du quai à la mer, je suis pris d'un vertige,
    La tête sous le drap et voilà que voltigent,
    Autour de moi de magnifiques images.

    Mais quand, dans l'une d'entr'elles tu m'apparais,
    Ton visage empli de charme océanique,
    Ivre de ce corps charnel devenu ubique,
    Je pleure le souvenir d'une plage délaissée.

    Ô lit! j'aime accoster ce paysage de rêve,
    Qu'importe si la croisière ne dure qu'une nuit,
    Mais ne t'éloigne plus dans ma mer des oublis,
    Mon coeur  saigne vite cette drôle de sève.


    (timilo)


    2 commentaires
  • Quand on a vu

     

    Un chien c'est une tendresse sur quatre pattes,
    Un cœur qui bat que pour nous

    C'est un regard bouleversant
    C'est le pardon permanent de l'offense,
    Le don de soi sans condition.
    C'est une présence attentive,
    un cerveau qui comprend,
    un instinct qui prévoit,
    une perception qui devine.
    C'est l'humble soumission dans la contrainte.
    Une tendresse,
    C'est la banque du cœur qui ne fait pas faillite.
    C'est l'assurance discrète d'une présence.
    La certitude d'une totale participation
    dans la joie comme dans la peine.
    Le chien c'est ce qui nous reste,
    quand tout nous abandonne.
    C'est la confiance qui ne peut condamner,
    simplement parce qu'elle aime.
    Le chien c'est un immense amour

     

    photo perso d'Evan mon petit York


    votre commentaire
  • Nous dormirons ensemble

    Que ce soit dimanche ou lundi
    Soir ou matin minuit midi
    Dans l’enfer ou le paradis
    Les amours aux amours ressemblent
    C’était hier que je t’ai dit
    Nous dormirons ensemble
    C’était hier et c’est demain
    Je n’ai plus que toi de chemin
    J’ai mis mon cœur entre tes mains
    Avec le tien comme il va l’amble
    Tout ce qu’il a de temps humain
    Nous dormirons ensemble
    Mon amour ce qui fut sera
    Le ciel est sur nous comme un drap
    J’ai refermé sur toi mes bras
    Et tant je t’aime que j’en tremble
    Aussi longtemps que tu voudras
    Nous dormirons ensemble

    (Parole  Jean Ferrat)
     

    Nous dormirons ensemble

    Nous dormirons ensemble

     


    6 commentaires
  • Il pleure dans mon coeur
    Comme il pleut sur la ville;
    Quelle est cette langueur
    Qui pénètre mon coeur ?

    Ô bruit doux de la pluie
    Par terre et sur les toits !
    Pour un coeur qui s'ennuie,
    Ô le chant de la pluie !

    Il pleure sans raison
    Dans ce coeur qui s'écoeure.
    Quoi ! nulle trahison ?...
    Ce deuil est sans raison.

    C'est bien la pire peine
    De ne savoir pourquoi
    Sans amour et sans haine
    Mon coeur a tant de peine !

    (
    Paul Verlaine)


    1 commentaire
  • A ma naissance

     

    A ma naissance, tu n'étais pas là...

    Tu n'a pas écouté mon premier cri !

     

    C'est grâce à toi que je suis venu au monde...

    Tu m'as reconnu, c'est vrai...

     

     Bien que dans nos veines coulent le même sang

    Je n'ai jamais connu l'amour d'un père....

     

    Toi que je ne connaîtrai jamais... Que t'ai-je donc fait...?

    Quelques soient tes raisons, je me suis toujours demandé

    Si un jour tu m'aimerais...?

    J'ai beau espérer , tu ne me regardes jamais !

     

    Personne ne pourra briser

    Ce lien de sang qui coule dans nos veines...

     

    Papa, regarde moi … !

    Papa, retourne toi … !

    Papa, je suis là … ! 

     

    (auteur Evelyne Genique)

     

    A ma naissance

    A ma naissance


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique