• Comme une bouteille à la mer...

    Je ne ressens plus rien,
    Je me suis perdue sur mon chemin...
    Qu'est-ce que la vie exactement ?
    Pourquoi vivre pour mourir finalement ?

    Je ne sais plus où j'en suis
    Ni d'ailleurs qui je suis...
    Où dois-je donc aller ?
    Que suis-je censée faire désormais... ?

    Je me suis perdue dans mes pensées,
    Je me sens si seule depuis son décès...
    J'ai vidé toutes les larmes de mon corps
    Et je déprime encore...

    J'ai envie de m'éclater contre un rocher,
    De disparaître à jamais...
    Mon cœur est vide maintenant,
    Tout va mal pour moi à présent...

    Je ne me sens pas bien
    Depuis qu'elle a quitté mon chemin...
    Je voudrais la rejoindre au ciel,
    Elle était tellement belle...

    Mon dernier message sera pour elle,
    Elle à qui on a coupé les ailes...
    Je suis comme une bouteille à la mer

     

    Comme une bouteille à la mer...


    7 commentaires
  •  la cascade

    Au cœur de la nature
    Avalanche de murmures
    Transperce la cascade
    Telle une humide tornade

    Coulent les perles d’eau
    Immesurables flots
    Glissant entre les roches
    Sans véritables accroches

    Comme un rideau de pluie
    La chute d’eau s’enfuit
    Les gouttes sont un refrain
    Immergeant les instincts

    (Valérie S. (Art et Poèmes) Août 2009)

     


    3 commentaires
  • je suis au bord d’une rivière,
    Je regarde l’eau couler.
    Les poissons nagent, le soleil brille.
     
    Je suis si ébloui
    De voir autant de beauté et d’agilité
    Que j’en perds le fil de mes pensées.
    Il est l’heure, je dois partir
    Mais je me promets de revenir
    Voir cette eau écarlate surgir d’une cascade
    Qui est maintenant pour moi

    La source de toutes mes inspirations.

    je suis au bord d’une rivière

    je suis au bord d’une rivière


    1 commentaire
  •  

    Soleil d’été
    Tu viens caresser ma peau
    c’est la plus douce des sensations
    que je puisse sentir

    Soleil d’été
    Tu illumines les jours les plus beaux
    et le chemin des passions
    à venir

    Soleil d’été
    Tu te couches à l’horizon
    au dessus d’une mer qui ne peut
    que rougir

    Soleil d’été
    Tu brilles avec l’Amour
    comme si l’éternité était avant
    l’Avenir

    (Elodie Santos, 2009)


    2 commentaires
  • Le charme d'une femme ravit son mari

    et le bon sens qu'elle a

    le garde en bonne forme. 

    Une femme qui parle peu est un cadeau du Seigneur,

    celle qui a été bien éduquée est d'un prix inestimable.

     

    La femme modeste est d'un charme incomparable,

    rien ne vaut celle qui se montre réservée.

    Dans une maison bien tenue, une femme est aussi belle

    que le soleil parvenu au plus haut du ciel.

     

    Un joli visage sur un corps bien fait apparaît comme une lumière

    sur le porte-lampe sacré,

    de belles jambes sur des chevilles fermes

    sont des colonnes d'or sur un socle d'argent.

    Siracide)

    Eloge de la femme parfaite

     

    Eloge de la femme parfaite

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique