• votre commentaire

  • 2 commentaires

  • 6 commentaires

  • 5 commentaires
  • Oscar, le chat qui aurait prédit la mort de plus de 100 personnes

    Recueilli dans une unité pour malades d'Alzheimer à Rhode Island, il présente la particularité incroyable d'identifier les patients dont la mort est imminente.

    Une fois n'est pas coutume, la prestigieuse revue médicale américaine The New England Journal of Medicine, dans son dernier numéro, loin de ses articles austères, a choisi de publier l'histoire vraie et touchante d'un petit chat pas comme les autres.

    Recueilli dans une unité pour malades d'Alzheimer à Rhode Island aux États-Unis, il présente la particularité incroyable d'identifier les patients dont la mort est imminente et de se blottir alors contre eux pour leur apporter un ultime réconfort.

    Il s'intéresse à chaque patient, mais ne s'installe sur leur lit que lorsque le moment fatal est arrivé. Le docteur David Dosa, gériatre à l'hôpital Rhode Island de Providence, travaillant dans cette unité, décrit avec précision dans le New England comment ce chat a transformé les pratiques de fin de vie, en prévoyant les décès, permettant d'organiser l'appel aux familles et les derniers offices religieux.

    Un indicateur quasi certain »

    Quand les employés de cette maison de retraite de la ville de Providence ont recueilli le petit chat Oscar, ils étaient loin d'imaginer que ce dernier leur indiquerait, avec une fiabilité jamais démentie, le prochain patient qui passerait de vie à trépas.

    L'animal, âgé de deux ans, tigré et blanc, a été adopté par le personnel de l'unité de soins spécialisés dans la maladie d'Alzheimer situé au troisième étage. Selon David Dosa, Oscar fait des rondes régulières, observe les patients, les renifle .

    Mais quand le félin décide soudainement d'offrir sa tendresse à un patient, médecins et infirmiers savent désormais qu'il s'agit d'un triste présage.

    En effet, selon eux Oscar ne câline que les personnes vivant leurs dernières heures ou jours.

    "Il ne vient que pour la fin de vie des patients qui sont proches de la mort, je pense qu'il est dans une certaine mesure attiré par eux" explique au Mirror Online le Dr David Dosa. "Je pense qu'il réagit à une phéromone ou une odeur".

    Ce don lui aurait permis d'offrir sa rassurante et chaleureuse présence à plus de 100 personnes mourantes.

    Les chats, animaux particulièrement affectueux, pourraient jouer un rôle de réconfort pour ces malades atteints d'Alzheimer que la démence éloigne du monde rationnel.

    L'agence d'hospitalisation locale, en tout cas, a pris la mesure du rôle d'Oscar puisqu'elle a fait graver ces quelques mots sur le mur du service :

    « Cette plaque récompense Oscar le chat pour ses soins dignement compassionnels. »

    Docteur David Dosa

    ARTICLE DU FIGARO

     


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires