• Vaux-le-Vicomte

    Tout s’arrête suite à l’arrestation de Fouquet à Nantes le 5 septembre 1661.

    Les scellés sont alors apposés à Vaux comme à toutes ses maisons, et le matin du 7 septembre, « deux maîtres des requêtes se présentèrent au château en partie démeublé, tentures rangées dans le garde-meuble, rideaux tirés sur les tapisseries, vaisselle précieuse et objets de prix réunis dans un coffre-fort »,

    où le capitaine Mathieu d'Angenville, Exempt des gardes, s'établit jusqu'en 1665

    Le Brun était parti laissant les objets d'art de son appartement, Vatel, compromis, enfui en Angleterre, Le Nôtre avait obtenu d'emporter les plans des jardins; huit jours plus tard s'opéraient l'inventaire et la saisie des papiers.

    Au cours du procès à charge ordonné par le roi, Lefevre d'Ormesson lança aux magistrats à la solde du pouvoir le fameux :

    « La Cour rend des arrêts, non des services », qui lui valut l'inimitié royale.

     

    Vaux-le-Vicomte façade Nord

     

    l'entrée la grille

    La grille est dotée de huit piliers surmontés de bustes à double face de dieux grecs, de faunes et d’allégories des saisons, sculptures qui font écho aux termes situés dans la grotte du jardin.

     

    Château de Vaux-le-Vicomte vue depuis la grille

    « Vaux-le-VicomteVaux-le-Vicomte »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 18:13

    Bonsoir, Vaux- le- Vicomte celà me semble être un diamant brut posé sur le sol. Louis XIX avait de quoi être jaloux de Fouquet rien quà la vue de ce château de plus animé des plus beaux évènements festif du royaume.

    Belle ballade pour moi que votre blog si bien alimenté.

    Bonne soirée et bon week;

    Fleur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :