•  Surnommée la « femme aux serpents »,

    Nicole Viloteau, à la fois naturaliste et photographe-reporter,

    consacre sa vie aux reptiles qu'elle étudie, sur le terrain de préférence, sous

    les tropiques (Australie, Afrique, Asie, Amérique du Sud, Madagascar).

     

    Exploratrice solitaire, elle n'hésite pas à faire des milliers de kilomètres et à bivouaquer dans des conditions extrêmes pour concrétiser un idéal sans cesse plus exigeant. Confrontée aux aléas géographiques et climatiques, elle doit aussi faire face aux multiples dangers inhérents aux régions tropicales : maladies, parasites et fièvres en tous genres, bêtes blessées par des braconniers. En 1971, elle réchappe de justesse à une morsure de crotale au visage grâce à l'intervention de deux médecins, le professeur Raby et le docteur Franc, qui testent sur elle un nouveau médicament à base d'héparine. Nicole est diplômée des Beaux-arts, et la photographie animalière accapare intensément sa vie. Elle dispose d'une impressionnante photothèque, véritable source d'informations et de documentation scientifique. Nicole Viloteau collabore régulièrement avec la presse. Elle publie notamment, en 1981, dans le Figaro Magazine, un grand reportage intitulé « 20 ans chez les serpents » et, en 1985, deux reportages dans Géo, « Injun-Borr Rorr, île maudite » et « La fiancée du désert ». Elle a reçu à deux reprises le prix Kodak professionnel pour ses reportages.
    Sa passion de naturaliste l'emportant sur les peurs et les risques du métier, Nicole Viloteau poursuit ses explorations tous azimuts, et c'est en 1991, lors d'un séjour de six mois en Indonésie, qu'elle étudie les fameux dragons de
    Komodo qui feront l'objet de deux films, De sang froid et La Femme aux serpents, coproduits par D.M.D (Michel Drucker), TF1 et Canal +, une occasion pour le public d'être témoin de cette véritable communion entre elle et ces grands monstres préhistoriques.
    En 1997, au Gabon, elle est grièvement blessée par un buffle et rapatriée in extremis en hélicoptère pour être opérée en catastrophe.
    Auteur de plusieurs best-sellers, tous publiés aux éditions Arthaud, elle entraîne le lecteur au
    cœur
    de ses «jungles vertes et de ses déserts rouges », aventures palpitantes et pleines de suspense : un hymne à la vie sauvage et à la survie en milieux à la fois mortels et enchanteurs.

    Voir vidéo

    pensez à couper le son du lecteur de musique dans la colonne  de gauche

    Nicole Viloteau en Indonésie... La capture d'un cobra royal !

     

    ci-dessous bio éclair

    1970 : Diplôme national des Beaux-arts de Rouen.

    1971 : Mordue au visage par un crotale.

    1976 : Premier voyage au Gabon (neuf mois de terrain).

    1982-1984 : Premier voyage en Australie.

    1986 : Prix Kodak Grand Reportage.

    1991-1992 : Première rencontre avec les dragons de Komodo et réalisation de deux films,

    De sang froid et La Femme aux serpents, produits par D.M.D (Michel Drucker).

    1997 : Grave accident avec un buffle au Gabon.

    2000 : Bivouacs, premier volume de ses mémoires.

    2001 Madagascar. L'île aux sorciers.

    2003 Beautés du diable de Nicole Viloteau.

    2005 : Parution de Brousses lointaines, deuxième volume de ses mémoires

     2007 Dragon de Nicole Viloteau et Roger Bour.

      2009 Un baiser d'ailes bleues de Nicole Viloteau.

     http://www.arthaud.fr/auteur


    6 commentaires
  • Un bébé tigre naît au zoo de Londres: une première en 17 ans


    Première naissance d'un bébé tigre en 17 ans...

    par francetvinfo

     

    Heureux événement au zoo de Londres (Royaume-Uni). Un bébé tigre y a vu le jour pour la première fois depuis 1996. Une caméra, dissimulée dans la cage du fauve, a filmé en noir et blanc cette naissance, dimanche 22 septembre. La direction du parc animalier de la capitale britannique a diffusé les images, mardi 1er octobre. On y voit la tigresse mettre bas et prendre soin de son nouveau-né.

    Pour sa première grossesse, la tigre de Sumatra, baptisée Melati, n'a donné le jour qu'à un seul petit. La gestation a duré environ 105 jours, soit trois mois et demi. La mise bas, elle, à peine six minutes. Le zoo a tenu à garder cette naissance secrète et a gardé un œil sur la jeune mère à l'aide de caméras cachées dans sa tanière, afin de ne pas perturber les deux animaux.

    Il faudra attendre mi-novembre pour connaître le sexe du bébé tigre, lorsque les soigneurs entreront dans l'enclos pour vacciner le nouveau-né. D'ici là, ils laissent Melati développer son instinct maternel.


    5 commentaires
  • Un peu d'humour c'est les Vacances!!

     

    clic sur la flèche pour faire avancer l'image!


    5 commentaires
  •  

    Attention ! Vidéo déconseillée aux personnes sensibles


    DERRIÈRE LES MURS... Alès le 11 et 12 mai 2013

    par jerome lescure

     Pendant que des milliers de militants défilaient contre la corrida dans les rues d'Alès, 16 taureaux furent torturés et tués derrière les murs des arènes. Une vidéo réalisée par Jérôme Lescure (réalisateur du film A.L.F.) témoigne de ce spectacle affligeant qui renvoie l'Homme à sa pire médiocrité : le plaisir de donner la mort.

     corrida : Patrimoine immatériel français...

    Rappelons que depuis le 22 avril 2011, la tauromachie est inscrite sur la liste du Patrimoine immatériel français. Une première mondiale...

    Cette inscription est, selon les textes, une mesure de sauvegarde en soi, laquelle peut être renforcée par des attributions de subvention et des campagnes de promotion. Elle est le résultat d'une longue démarche, conduite par l'Observatoire des Cultures taurines, non pas, en vue d'un classement à l'Unesco, mais pour affirmer l'aspect culturel de cette tradition dans douze départements de France.

     

    Il a ainsi été reconnu notamment par le ministère de la Culture que "la corrida est en grande partie dépositaire de la richesse et de la diversité actuelle du patrimoine tauromachique français et, au-delà, constitutive d'une certaine unité des identités territoriales du Sud-Ouest et du Sud-Est en dépit des spécificités locales. L'originalité de l'espace tauromachique français réside dans la coexistence de trois spectacles taurins autonomes : la corrida, la course landaise et la course camarguaise (...)".

    Alors que l'article 521-1 du code pénal stipule : « Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. », l'alinéa 7 de cet article accorde une dérogation aux corridas : « Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie. »

    Finalement, tout est négociable en matière de légalité : la "tradition" pouvant justifier l'immobilisme et l'obscurantisme.

    La corrida n'en demeure pas moins qu'un pseudo-art d'un autre âge, protégé par des élus et des décideurs qui n'hésitent pas à user d'autoritarisme contre le respect de la démocratie et du vivant. Un constat affligeant dans un pays comme la France.

    Manifestation anti-corrida à Captieux (33) dimanche 2 juin 2013

    Ce dimanche 2 juin, à l'appel de l'association L214 soutenue par le CRAC Europe, une manifestation d'opposition à la corrida se tiendra sur la commune de Captieux en Gironde. Cette mobilisation fait suite à l'organisation par l'association Renouveau et Tradition d'une feria autour d'un tournoi de rugby le samedi et d'une corrida le dimanche.

    La corrida mettra en scène la mise à mort de 6 jeunes taureaux par des matadors amateurs. Le droit reconnaît actuellement que ces actes s'apparentent à des sévices graves ou à des actes de cruauté mais autorisent ces mises à mort en raison de leur caractère traditionnel.

    Là aussi, le maire, M. Georges BERNARD, a tenté d'interdire la manifestation en prenant un arrêté municipal. L'association L214 a saisi le Tribunal administratif de Bordeaux en déposant un référé en urgence.

    Le maire a alors annulé son arrêté et un parcours a été négocié entre les services de l'État, de la gendarmerie, de la commune et de L214.

    Le cortège partira dimanche 2 juin, 14h30, départ Zone industrielle, plate-forme de l'ex gare.

    Notes 1 Dont : Comité Radicalement Anti-corrida (CRAC) Europe, L214, Fondation Brigitte Bardot, Animaux en péril.

     http://www.notre-planete.info/actualites/3746-corrida-Ales-video

     

     


    2 commentaires
  • Le chien sauvé par un Dauphin

    accompagné par une belle musique

    compositeur Vangelis

    Pensez à couper la musique du blog

    pour visionner la vidéo.

    c'est magnifique!! et ça fini bien!!


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique