• Le village des Bories à GORDES

    Classé parmi les plus beaux villages de France, vedette du Luberon, Gordes situé à 38 km à l'est d'Avignon et 17 km de Cavaillon, fort de ses 2127 habitants, nous fait découvrir le pittoresque village des Bories.

    La préservation des Bories

    Le village des Bories constitue le plus important regroupement de ces cabanons retrouvés sur le territoire d'Apt, dans le Luberon. Ressuscité et restauré grâce au travail et à la passion du propriétaire du terrain, il est, depuis 1977, classé monument historique. Il a fallut dix années d'efforts pour lifter le site abandonné depuis plus d'un siècle, à la végétation.

    Protégé, mais ouvert aux visiteurs aussi bien qu'à l'ethnologue, il offre la possibilité de comprendre l'extraordinaire composition de cette architecture vernaculaire provençale dont l'essence même réside dans la maîtrise de l'utilisation de la pierre sèche, comme matériaux brut de construction, généreusement offert par une nature aride et calcaire. En Provence, on dépierre encore les champs, la garrigue, pour construire des murs et des cabanons, pour aménager des restanques.

    ci-dessous l'entrée du Village

            Lové sur les pentes des Monts de Vaucluse, à quelques encablures du village de Gordes, le village des Bories, classé monument historique, offre un témoignage inestimable du mode de vie en Provence, depuis les temps reculés jusqu'à nos jours.

    ci-dessous habitations en pierres sèches

    Un chef d’œuvre architectural

    C'est au détour de sentiers pénétrant la garrigue ou des couverts de chênes verts que le visiteur découvre cet ensemble de trente cabanons de pierre sèche ressuscité et restauré par dix années de travail. Ces constructions typiques aux formes pures et simples représentent un chef d’œuvre architectural : le savant empilage de pierres non jointées avec une voûte en encorbellement. De petits cabanons qui reflètent si bien l'harmonie des éléments naturels, desquels émanent un caractère austère et, en même temps, une douceur extrême caressée par l'étonnante lumière de Provence.

    ci-dessous :

    cabanes  (constructions ) et  muret  en pierre sèche avec des  arbres

    Le mot "Borie", d'origine provençale, vient du latin "boaria" - étable à boeuf -, signifiant une cahute. Le cabanon a toujours été une institution en Provence. D'abord construit sur les champs pour abriter les outils des paysans, il est devenu, au fil du temps, la petite maison de campagne aménagé, quelquefois de manière rudimentaire, pour passer les dimanches ou les vacances.

    Ci-dessous  entrée d une habitation

    La borie permettait également aux bergers de s'abriter avec leur troupeau. Pour la construire, comme le "bancau", on dépierrait les terrains calcaires. Il n'y avait qu'à se baisser pour ramasser.
    Protégée, elle alimente encore aujourd'hui le paysage provençal, se dressant ça et là dans des champs, dans la garrigue, comme un vestige patrimonial chéri et respecté.

    ci-dessous habitations jumelées

    Les maisons du village

    Le village des Bories, unique en son genre, se compose de sept groupes de cabanons ayant chacun une fonction bien précise. On reconnaît ainsi des habitations, des étables, des bergeries, des granges, des greniers, des magnaneries et fournils, des cuves et fouloirs, des poulaillers, des soues et chevrières. L'existence de ce village prouve, qu'en dehors d'une utilisation intermittente de la borie, comme habitation provisoire par exemple ou à des fins pastorales ou agricoles, on pouvait également trouver une organisation sociale et économique construite autour de ces habitats dans les temps anciens.

    ci-dessous

      Le groupe de bâtiments num 4 selon la classification de Pierre Viala  avec de gauche à droite  habitation magnanerie étable bergerie et resserre

    ci-dessous Intérieur d'une habitation

    ci-dessous:  auge

    ci-dessous : grande cuve à vin

    L'existence de ce village prouve, qu'en dehors d'une utilisation intermittente de la borie, comme habitation provisoire par exemple ou à des fins pastorales ou agricoles, on pouvait également trouver une organisation sociale et économique construite autour de ces habitats dans les temps anciens

    ci-dessous: intérieur d une cabane en pierre sèche

    ci-dessous

     intérieur d une cabane avec des objets traditionnels

    ci-dessous

    Anciennes araires et herse présentées au public

    http://www.avignon-et-provence.com


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique