• Château de Rambouillet

    Le château de Rambouillet, ancienne résidence royale et ancienne résidence présidentielle de 1896 à 2009, est situé à Rambouillet, chef-lieu d'arrondissement du sud des Yvelines en France dans un parc de 100 hectares au sein de la forêt de Rambouillet.

    texte:http://fr.topic-topos.com

    http://wikipedia.com

    ci-dessous

    Château de Rambouillet vu de dessus

     

    ci-dessous parc de Rmbouillet

    Le premier château, fortifié, est construit vers 1370 pour Jean Bernier, conseiller

    de Charles V. Regnault d'Angennes, premier écuyer et Chambellan de Charles VI, acquiert le domaine en 1384. Après la guerre de Cent Ans, le château est restauré et agrémenté d'un parc. Selon la légende, François Ier y meurt en 1547.

    ci-dessous

    il a été construit à partir du XIV éme siècle, il a été remodelé de nombreuses fois par la suite

    ci-dessous

    vue du canal

    À l'époque de Jaques d'Angennes, en 1556, l'architecte Olivier Imbert réalise des aménagements d'inspiration italienne, notamment l'escalier et la salle de marbre du rez-de-chaussée. Fleuriau d'Armenonville devient propriétaire du château en 1699 et se consacre à l'embellissement du parc. Il fait notamment creuser des canaux et des bassins dans lesquels il fait aménager des îles.

    ci-dessous

    le jardin anglais Une petite rivière serpente dans le parc

    Petite curiosité, il faut sortir du château pour rejoindre l'autre partie du parc, il n'y a pas de passage par l'intérieur du parc pour rejoindre le jardin anglais. Les canaux empêchent le passage des piétons

    En 1704, le comte de Toulouse, dernier fils légitimé de Louis XIV et de Mme de Montespan, prend possession du domaine, où il accueille la cour. De nombreux travaux sont commandés à l'architecte Jacques Sarda. Le nombre des appartements est doublé grâce à l'ajout aux ailes anciennes de deux nouveaux corps de logis. Les deux ailes sont réunies par un mur d'appui en hémicycle surmonté d'une grille. Les fossés sont comblés, les ponts-levis supprimés et de nouveaux canaux creusés. Le duc de Penthièvre, fils du comte de Toulouse, vend Rambouillet à Louis XVI, qui complète les aménagements du parc et de la ville mais ne remanie pas le château.

    Une collection alors unique d'arbres exotiques est plantée : érable de Tartarie, vernis du Japon, pin de Virginie ou cyprès chauve de Louisiane.

    ci-dessous

    En 1804, séduit par le domaine malgré l'état d'abandon dans lequel il se trouve depuis 1793, Napoléon Ier charge l'architecte Auguste Farmin d'aménager le château en rendez-vous de chasse et maison d'habitation. La remise en état est achevée en 1807 et les canaux et étangs sont curés. En 1810, Farmin fait installer une salle à manger, une chambre supplémentaire, crée une salle de bain de style pompéien, classée en 1944, et aménage un long balcon extérieur réunissant les appartements de l'empereur à ceux de l'impératrice. En 1896, sous Félix Faure, le domaine devient officiellement résidence présidentielle.

    le jardin à la française avec ses alignements et ses symétries caractéristiques

    ci-dessous

    Château fort (XIVe) modifié, installé au cœur de la forêt de Rambouillet. Cette résidence royale, qui a notamment accueilli François Ier, le compte de Toulouse, le duc de Penthièvre, Louis XVI et Marie-Antoinette, Napoléon Ier... La résidence royale est ensuite devenue résidence officielle des présidents de la République française, en 1883

    parterre de fleurs château-de Rambouillet

    ci-dessous

     Château-de-Rambouillet 2013 vue depuis le parc

    ci-dessous

    La Chaumière aux coquillages

    Une autre fabrique insolite ! La Chaumière aux coquillages a été construite sur une île en 1779 dans le jardin anglais, pour la princesse de Lamballe une amie de la Reine qui aimait s'y distraire.

    Rustique à l'extérieur, elle possède une décoration intérieure très raffinée. Les murs, niches, frises, guirlandes sont entièrement couverts de coquilles Saint-Jacques, huitres, moules, nacre et marbre.

     

    ci-dessous

    pavillon -des -coquillages -intérieur -Rambouillet

    ci-dessous

    pavillon de la laiterie

     1785 - 1788 Ce pavillon, qui a l'apparence d'un temple, est un bâtiment d'agrément et de divertissement réalisé pour Marie-Antoinette. Selon la mode aristocratique de l'époque, il est destiné à la dégustation de lait et de fromage. La plus célèbre laiterie d'apparat de ce type est probablement celle de Marie-Antoinette au Petit Trianon. D'après le journal de Louis XVI, la reine n'est pas revenue à Rambouillet après le 20 juin 1786 et n'a donc probablement jamais profité de la laiterie.

    Au fond, une grotte artificielle où couraient des feuillages s'orne d'un groupe de marbre de Julien, une nymphe et la chèvre Amalthée (1787).
    Château de Rambouillet

     ci-dessous

     La Laiterie de la Reine

     La Laiterie de la Reine, une très jolie fabrique* a été construite en 1786 par l'architecte Thévenin à la demande du roi Louis XVI afin de retenir Marie-Antoinette à Rambouillet. Le lait était traité dans un des deux pavillons de brique, dit de préparation puis dégusté dans l'édifice principal appelée laiterie parée ou de propreté. Sa rotonde intérieure ouvre sur une grotte ornée d'une statue de Nymphe à la chèvre.

     Au fond, une grotte artificielle où couraient des feuillages s'orne d'un groupe de marbre de Julien, une nymphe et la chèvre Amalthée (1787).

    ci-dessous
    grotte-artificielle-Rambouillet

     

    ci-dessous

    Lors des travaux qu'il effectue à Rambouillet, Louis XVI décide la construction d'un « établissement agricole pour l'exploitation des terres du parc ». La ferme expérimentale sert d'abord à l'acclimatation d'essences exotiques et de races animales étrangères. L'acclimatation de la race ovine mérinos, sur l'initiative de Daubenton, est un succès. Napoléon crée la bergerie impériale, qui devient par la suite la bergerie nationale. Sa devise « Curat oves oviumque majestos » signifie « Elle prend soin des mentors et de leurs maîtres ».

    La bergerie impériale

    ci-dessous

    Portail Bergerie nationale de Rambouillet

    ci-dessous

     Château -de -Rambouillet intérieur grande salle à manger

    ci-dessous

    une des pièces le salon

    ci-dessous un grand salon

    ci-dessous un pièce

    ci-dessous salle des marbres

    Château de Rambouillet

    « Le bonheurHumour »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    4
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 12:39

    Bonjour ma petite Chrystale,

    Je profite d'un moment de libre pour venir te rendre visite.Je n'avais pas encore vu cet article, ce château est maginfique ! quelles belles photos, cela donne envie de visiter Rambouillet ! Merci pour cet agréable moment.

    J'espère que tu vas bien ? Mon mari Fernand et moi ça va.Nous avons du froid et du soleil depuis lundi, c'est agréable de voir le soleil en cette saison.

    Je ne sais plus si tu avais lu ma nouvelle "Le Royaume de Féerian" que j'avais mise dans un ancien blog ? Elle est dans mon blog actuel, dans deux articles postés hier et avant-hier.

    Depuis quelques jours je suis en train d'écrire un récit médiéval, j'avance petit à petit.Je ne sais pas encore si ce sera une nouvelle ou un roman ? L'histoire se passe dans ma ville Nevers.Nous avons un passé médiéval historique intéressant et cela m'inspire pour écrire.

    Bonne journée mon amie adorée.Gros bisous de nous deux, calins à ton petit chien.

    Florence

    3
    Jeudi 16 Avril 2015 à 14:25

    Bonjour chére Chryst c est splendide j aime trop,je te souhaite une bonne journée..gros bisous..Pascal

    2
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 17:52

    encore un château magnifique comme il y en a beaucoup dans notre pays!

    bises

    1
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 19:00

    Un article que je reviendrais voir demain plus tranquillement et lire comme il faut gros bisous amitié Mado 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :