•  Encore une monstruausité sur la maltraitance des animaux

    En Islande, le calvaire des juments envoyées dans les «fermes à sang»

    Des “fermes de sang” torturent et mutilent des milliers de juments pour le compte des laboratoires

     Elles sont fécondées puis avortées afin de prélever leur sang qui contient une hormone

      Maltraitance animale

    On pensait ne plus revoir de telles images. On se trompait. Les «fermes à sang» existent toujours et provoquent encore la souffrance de milliers de juments. Ce scandale avait été dévoilé en 2017 par AWF et TSB. Ces ONG, respectivement allemande et suisse, révélaient que des chevaux semi-sauvages étaient saignés, dans des conditions indignes, en Amérique latine.

    Image tournée le 21 Novembre 2021

    Pratique scandaleuse !

    Les juments sécrètent en effet, entre le deuxième et le quatrième mois de leur gestation, une hormone spécifique très utile à l’industrie vétérinaire. Appelée eCG (gonadotrophine chorionique équine), cette hormone entre dans la composition de produits utilisés dans la plupart des élevages industriels français (chèvres, brebis, truies, vaches…).

    Objectif : synchroniser les chaleurs des femelles et donc grouper les naissances, parvenir ainsi à une production mieux organisée donc plus rentable. De tels produits sont interdits dans les élevages bio.

     Maltraitance animale

     Après l’Amérique latine, une nouvelle enquête dénonce les maltraitances subies par des milliers de femelles gestantes dans l’île nordique, saignées afin de fournir des hormones aux élevages français.

    Un business très lucratif.

    Les sinistres images sur les conditions d’élevage et de prélèvements sanguins dans ces fermes, relayées en France par l’association Welfarm, avaient provoqué un malaise dans la communauté vétérinaire.

     Maltraitance animale

     Enquête 30 millions  d'amis Novembre 2021

     L'Islande – un des trois pays au monde (et le seul en Europe) à autoriser les fermes exploitant le sang de cheval – a annoncé une enquête, après la publication d'une vidéo d'associations de protection animale qui montreraient de violentes maltraitances dans des exploitations du pays.

    Un box de contention dans une ferme en Islande, où des juments gestantes sont saignées. (Animal Welfare FoundationWelfarm)

    Maltraitance animale

    Panneau d'avertissement 

     Les pratiques « semblent aller à l'encontre des conditions de travail de l'exploitation, qui vise à assurer le bien-être des juments », ont affirmé les autorités vétérinaires islandaises dans un communiqué (22/11/2021), disant prendre l'affaire « très au sérieux ».

     Attention, images pouvant heurter la sensibilité du public. ©Welfarm avec AWF et TSB. Les images ont été tournées entre 2019 et 2021, selon les associations. 

    Dans une vidéo d'une vingtaine de minutes intitulée "Islande, terre des 5.000 juments de sang", publiée sur Youtube par les associations de défense animale Animal Welfare Foundation et Tierschutzbund Zürich – traduite en Français et synthétisée par l'association Welfarm, partenaire de la Fondation 30 Millions d'Amis, dans une version courte (ci-dessous)  on voit du personnel brutalisant les juments et des chevaux affaiblis et rudement frappés. 

     Ces images de nouvelles fermes à sang* en Islande montrent que les juments y sont encore brutalisées, affaiblies, et qu’elles subissent des saignées à répétition sans la présence constante de vétérinaire.

     https://www.30millionsdamis.fr

    https://twitter.com

    https://dailygeekshow.com

     Ces pratiques sont révoltantes et scandaleuses !! 


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique