• Un des Plus Beaux Villages de France

    à la rencontre du Quercy et du Limousin, les vieilles demeures du village bâties en grès de couleur pourpre se renvoient leur lumière au gré des saisons.

    Collonges-la-Rouge (Colonjas en occitan),

    surnommée la « cité aux vingt-cinq tours »,

    est une commune française, située dans le département de la Corrèze

    en région Limousin.

    Quelle extraordinaire vision médiévale :

    toute rouge et rose, Collonges est d'abord un bourg muré.

    Ses constructeurs ont su exploiter le trésor de grès rouge du massif de l'Habitarelle qui la surplombe.

    ci-dessous Collonges-la-Rouge vue partielle

    L'enceinte du village conserve deux de ses portes  par lesquelles transitait le commerce d'huile de noix et de vin du XVI au XVIIIe siècle.

    ci-dessous place Collonges

    La cité a été essentiellement aristocratique, les blasons en témoignent, castels, tours, échauguettes foisonnent.

    La construction de l'église et du prieuré fondés par les moines de Charroux remonte à un passé lointain, au VIIIe siècle exactement.

    Cette cité dont il semble que le sang bat "à fleur de pierre"

    est à visiter absolument.

    L’église Saint-Pierre, datant des XIe, XII et XV siècles, avec son clocher roman à gables (l'un des plus anciens du Limousin), fut fortifiée lors des guerres de religion au XVI siècle. 

    L’église est classée monument historique depuis le 4 avril 1905.

     ci-dessous l'église Saint-Pierre

    ci-dessous vue arrière de l'église

    ci-dessous portail de l'église

    Elle possède un remarquable portail orné d'un tympan en pierre blanche (alors que toute la ville est rouge).

    Il représente l'ascension du Christ. Celui-ci domine sa mère et les 11 apôtres ; il a été sculpté au XII  siècle. Il fut caché pendant les guerres de religion, et remis en place seulement en 1923.

    ci-dessous Collonges_la_Rouge_église_St_Pierre_tympan

    Les habitants de Collonges-la-Rouge sont des Collongeois et Collongeoises

    Situé au sud du département de la Corrèze à 23 km au sud de Brive.

    ci-dessous vue de Collonges-la-Rouge avec ses tours

    Le village de Collonges est construit tout en grès rouge

    (qui donne une partie de son nom)

    contrastant avec le vert des châtaigniers et des vignes environnants ;

    il est connu dès le VIIIe  siècle par un don du comte de Limoges de l'église de la paroisse au monastère de Charroux.

    ci-dessous Collonges-laRouge avec ses maisons nobles 

    ci-dessous une rue à Collonges-laRouge

    Le village fait partie de l'association des plus beaux villages de France

    (c'est Charles Ceyrac, maire de Collonges de 1965 à 1996 qui a créé

    l'association en 1982,

    il est le premier classé sur la Liste des Plus Beaux Villages de France),

    c'est le site le plus visité du Limousin.

    ci-dessous collonges-la-rouge- la halle au grains et aux vins

    La maison de la Sirène (siège de l'association des Amis de Collonges) :

    elle possède une toiture en lauzes à grès rouge, un porche voûté, une fenêtre à accolade qui surplombe une porte gothique à droite de laquelle une sirène sculptée tient un peigne et un miroir.

    Elle date du XVIe. Elle est classée monument historique.

    ci-dessous Collonges- la Rouge maison de la sirène

    Un timbre postal , d'une valeur de 3,00 francs, représentant la Maison de la Sirène a été émis le 3 juillet 1982

    Le prieuré, construit au XVI e, est inscrit aux monuments historiques depuis le 4 janvier 1951 pour sa façade avec balcon sur consoles et ses toitures

    L’ancienne maison des sœurs, construite au XVIe, est inscrite aux monuments historiques le 4 janvier 1951 (façade avec balcons sur demi-berceaux et toiture).

    ci-dessous chateaux manoir-de-vassinhac collonges la rouge

    ci-dessous château fort manoir-de-vassinhac

    http villagesde france.fr

    http://wikipedia.fr


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique