• Serpent à sonnette

    Un homme gravement mordu par une tête de serpent décapité

    Un homme a été hospitalisé pendant plus d'une semaine à cause de la morsure d'un serpent qu'il venait, pourtant, de décapiter.

    retour sur les faits

    L'histoire se passe au Texas aux Etats-Unis le 27 mai dernier.

    Un homme aperçoit un serpent à sonnettes dans son jardin et décide de le tuer. Une fois l'avoir décapité, il pense être débarrassé de l'animal. Mais lorsqu'il s'abaisse pour récupérer la tête du serpent, celui-ci (enfin sa tête) le mort violemment. Et, selon le site local qui rapporte les faits, l'animal, bien que coupé en deux, n'est visiblement pas décidé à être conciliant.

    Tout de suite, l'homme commence à enchaîner les crises, il perd la vue, est en proie à de multiples hémorragies internes. Sa femme contacte d'emblée les urgences, un hélicoptère prend le relai. Mais une fois sur place, les médecins se veulent très réservés sur son pronostic vital. Ils lui donnent alors pas moins de 26 doses d'anti-venin. Heureusement, l'homme serait aujourd'hui hors de danger.

    Un Homme mordu par un serpent décapité : comment est-ce possible ?

    De fait, les spécialistes s'accordent sur le fait qu'un serpent qui continue à vivre après avoir été décapité n'a rien d'étonnant.

    Selon Leslie Boyer, qui a créé le VIPER Institute de l'université d'Arizona, il s'agirait là d'une erreur classique.

    Auprès du site Gizmodo, elle souligne que : "les gens ne réalisent pas que les reptiles et les mammifères fonctionnent de manière différente.

    La tête d'un serpent à sonnettes peut continuer à marcher pendant longtemps, y compris les glandes à venin, et c'est également vrai pour l'autre moitié de son corps qui va continuer à se lever et à faire du bruit".

    Le fait est que ce phénomène peut durer très longtemps. Parfois près de 12 heures, précise-t-elle. D'où l'absolue nécessité, conclut-elle, de toujours solliciter un expert pour le déplacer ou, dans le pire des cas, pour s'en débarrasser.

    http://www.planet.fr/

    « Bonne Semaine Nouv. campagne 30 millions d'amis »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    5
    Jeudi 14 Juin à 10:29

    Et oui il faut faire attention même décapité un serpent 

    peut encore mordre tout comme le lézard qui se coupe la queue 

    pour se dégager il continue de vivre sa queue repousse 

    par contre le serpent meurt mais pas à la seconde 

    gros bisous ma douce 

    caresses pour Evan

    4
    Mardi 12 Juin à 14:01

    Là ma Douce,j'ai un grand frisson..J'ai très peur des serpents ..va savoir pourquoi..Je pense que je ne connais pas assez pour m'en approcher et faire 

    un calinou..Ton reportage est très bien fait et je suis toujours passionnée parce que tu offres en partage..En attendant de croiser un rempant,je te souhaite un bon Mardi ainsi qu'a ton gentil Evan.

    Mille gros bisous mon Amie.

    P'tits mots pour vous

    3
    Mardi 12 Juin à 10:28

    Bonjour ma petite Crystale,

    Sacré fait divers ! Oh la la ! le pauvre homme, ce qui lui est arrivé est impressionnant et fait froid dans le dos ! Je n'aime pas les serpents brr !!! Ni les araignées et les rats.

    Me voici avec le ciel nuageux et un peu de soleil, cela fait du bien de le voir.

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi ça va.Je demande souvent aux amies si elles vont bien, la santé c'est tellement important. 

    Passes une agréable journée ma douce amie.Gros bisous à toi et à Evan.

    Florence

    2
    Mardi 12 Juin à 08:09

    coucou Crys

    j'aime pas les rampants

    J'ouvre mes volets se matin et j'ai la même couleur gris gris marre

    ils annonce meilleur à partir de jeudi espérons ?

    car nous avons des Vacanciers d'arriver dans la région ils ne sont pas gâté

    je te souhaite une bonne journée

    à demain

    ♥♥ Amitié.Bisous.Colette ♥♥

    1
    Mardi 12 Juin à 03:30

    Je fuis j'ai une Ste horreur des rempants ! Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :