• Souvenirs

    Ton Souvenir est comme un livre bien aimé,
    Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est refermé,
    Un livre où l'on vit mieux sa vie, et qui vous hante
    D'un rêve nostalgique, où l'âme se tourmente.
    Je voudrais, convoitant l'impossible en mes vœux,
    Enfermer dans un vers l'odeur de tes cheveux ;
    Ciseler avec l'art patient des orfèvres
    Une phrase infléchie au contour de tes lèvres ;
    Emprisonner ce trouble et ces ondes d'émoi
    Qu'en tombant de ton âme, un mot propage en moi ;
    Dire quelle mer chante en vagues d'élégie
    Au golfe de tes seins où je me réfugie ;
    Dire, oh surtout ! tes yeux doux et tièdes parfois
    Comme une après-midi d'automne dans les bois ;
    De l'heure la plus chère enchâsser la relique,
    Et, sur le piano, tel soir mélancolique,
    Ressusciter l'écho presque religieux
    baiser attardé sur tes yeux.

    (Albert SAMAIN, né le 3 avril 1858 à Lille et mort bien trop tôt à Magny les Hameaux le 18 aout 1900 à l'age de 42 ans)

    information donnée sur l'auteur de la part de notre ami Claude

    que je remercie vivement!!!

    « Blog en pause!Jeu de cartes »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    5
    Mercredi 25 Juin 2014 à 16:29

    Je trouvais dommage de ne pas parler de Albert Samain, ce poète est très peu connu est ces textes sont de toutes beautés, dans ces souvenirs, tel l'orfèvre il nous parle du bijou qu'est la femme, de l'émotion qu'elle suscite, de l'amour qu'il lui porte comme au reste de la terre, et du souvenir qui reste

    amicalement

    Claude

    4
    Mercredi 25 Juin 2014 à 15:05

    Un très joli poème pour ce mercredi 

    je passe en début d'après midi 

    car le soleil de retour tape trop fort

    du coup je prends du temps pour passer

    faire mes petits coucous 

    3
    Mercredi 25 Juin 2014 à 13:11
    2
    Mercredi 25 Juin 2014 à 10:46

    un bien joli poème accompagné magnifiquement par ta belle création

    bisous  rebecca

    1
    Mercredi 25 Juin 2014 à 08:03

    Un magnifique poème du célèbre symboliste Français Albert SAMAIN, né le 3 avril 1858 à Lille et mort bien trop tôt à Magny les Hameaux le 18 aout 1900 à l'age de 42 ans

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :