• Le Jaguar en voie de disparition

    Un jaguar attaque un caïman au Brésil

    voir vidéo courte

     Qui aurait pu croire qu’un jaguar oserait s’attaquer à un caïman ? C’est pourtant bien ce qui s’est passé dans les zones humides de l’est du Brésil au Pantanal. Ce fait rarissime a été capturé en image par le chanceux photographe Justin Black qui se trouvait au bon endroit au bon moment !

    Les photos montrent un furtif jaguar émerger lentement des sous-bois derrière un caïman jacara (ou yacare) qui se fait tranquillement dorer au soleil sur le côté opposé d’un tronçon de la rivière.

    Sans se laisser décourager par l’eau, le jaguar se glisse dans la rivière, puis émerge discrètement derrière le caïman et l’attaque.

    ci-dessous

    Après l’avoir fermement attrapé par le cou, il le soulève et retourne tranquillement de l’autre côté de la rivière avec sa proie entre ses crocs !

    ci-dessous

    “Il a levé le caïman de 70 kilos à partir du sol et trottait vers l’eau comme si c’était un os à toutou,”  a déclaré Justin Black. “Le fait qu’il attaquait depuis l’eau est étonnant… ce n’était pas sans rappeler les crocodiles qui attaquent les animaux terrestres en Afrique.”

    Au Brésil, la disparition du jaguar met en péril la forêt atlantique

     Le jaguar est en voie de disparition dans la forêt tropicale atlantique, ce qui met en danger cette forêt primitive brésilienne dont il ne reste plus que 7% le long de la côte sud-est.

    Selon une étude menée par le Centre brésilien de recherche et conservation des mammifères carnivores diffusée lundi 27 janvier, il ne doit rester que 250 jaguars adultes dans la forêt atlantique, soit « une chute de 80 % au cours des quinze dernières années ». Le plus inquiétant est qu'à peine 20 % des jaguars restants, soit une cinquantaine, sont en âge de maturité sexuelle.

    Comme le jaguar est au sommet de la chaîne alimentaire, c'est tout ce corridor de biodiversité de 7,4 millions d'hectares qui est menacé, souligne Ronaldo Morato, le chef du Cenap. Car le félin est prédateur d'herbivores comme le cerf ou le cabiai, et sa raréfaction pourrait entraîner un grand déséquilibre environnemental, et « la fin prochaine de la forêt atlantique ».

    L'ÉCOSYSTÈME LE PLUS DÉVASTÉ DU BRÉSIL

     Parmi les causes principales de cette réduction spectaculaire du nombre de jaguars, figurent la chasse et l'abattage.

    Les agriculteurs n'hésitent pas à tuer un jaguar qui leur a mangé une vache, selon le biologiste Pedro Galetti à Folha.

    Le Cenap entamera la semaine prochaine de nouvelles recherches pour recueillir des informations sur les mammifères restants, en utilisant des images satellites pour identifier quelles zones de la « Mata Atlantica » sont effectivement fréquentées par les jaguars, afin de mieux protéger leur habitat.

    Jaguar faisant la sieste Pantanal Brésil

     La forêt atlantique est l'écosystème le plus dévasté du Brésil. Elle recouvrait jadis 15 % de tout le territoire brésilien et a déjà disparu à près de 93 %. Il n'en reste que 28 600 km2, la majeure partie dans des réserves forestières, selon la Fondation SOS Mata Atlantica.

    Cet écosystème a été déclaré patrimoine naturel par l'Unesco en 1999.

    Le jaguar est le plus grand félin du continent américain. Son nom, qui signifie « celui qui tue en un bond », n’a pas été choisi au hasard. Mais ce redoutable prédateur est exposé à de multiples menaces.

     Du Mexique à l’Argentine, le jaguar évolue dans des paysages diversifiés, entre forêts tropicales, marais, plaines et savanes. Contrairement aux autres félins, le jaguar est un excellent nageur. Il est aussi un grimpeur virtuose et est capable de tuer des animaux qui font parfois deux fois sa taille

      terre inondée Pantanal Brésil

    Le Pantanal, qui s’étend à travers le Brésil, la Bolivie et le Paraguay, est la plus grande région humide du monde. Bien qu’elle ne soit pas aussi connue que la forêt amazonienne, cette gigantesque plaine inondable abrite une variété stupéfiante de plantes et d’animaux sauvages.

    Le Pantanal

    Cette immense mosaïque de lagons, de fleuves, de lacs et de marécages, située au centre de l’Amérique du Sud, couvre une zone de la taille de la Belgique, de la Suisse, du Portugal et des Pays-Bas réunis.

    S’étendant sur des centaines de milliers de kilomètres carrés à travers le Centre-Ouest du Brésil, l’Est de la Bolivie et l’Est du Paraguay, la région compte la plus grande concentration d’animaux sauvages de toute l’Amérique du Sud, dont certaines espèces rares comme le jaguar (Panthera onca), l’ara hyacinthe (Anodorhyncus hyacinthinus), la loutre géante des rivières (Pteroneura brasiliensis) et le cerf des marais (Blastocerus dichotomus).

    Des milliers d’espèces d’oiseaux aquatiques, de plantes, de poissons et de reptiles prospèrent également sur ce territoire.

    Une flore et une faune exceptionnelles

    Le Pantanal abrite environ 3 500 espèces de plantes, 656 espèces d’oiseaux, 325 espèces de poissons, 159 de mammifères, 53 d’amphibiens et 98 de reptiles.

     Jaguar s'abreuvant le Pantal Brésil

    http://www.lemonde.fr

    https://www.buzzwebzine.fr  . photos de Justin Black

    https://www.wwf.fr

    « CitationsDimanche Fête des mamies »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Jeudi 1er Mars 2018 à 15:01

    reportage saisissant et superbe..avec des photos sensibles 

    et qui donne un aspect de notre nature si riche.Cela donne des émotions

    de voir certain de ces animaux qui disparaissent ..Cause sauvage de notre nature humaine qui cherche toujours le fric..c'est horrible de penser 

    combien il y a des Etres a qui ont devrait montrer ce que c'est que la souffrance.Les tueries ne sont pas normales et je méprise tous ces gens

    qui font ça pour afficher leur talent de chasseur et autre...

    Cet animal est d'une beauté divine ..Je suis très touché par ce magnifique reportage.Merci Chrystale de montrer la beauté que peut être la vie.

    Pour le reste ,il faut accepter malheureusement..

    Pour l'instant je profite avec plaisir d'un moment de partage sublime.

    Merci à Toi.Je te retrouve Lundi si tu veux bien.

    Belle fin de semaine Petite Fleur.Plein de bisous pour Toi et Evan*

    3
    Jeudi 1er Mars 2018 à 13:15

    coucou Chrys

    merci pour ce magnifique reportage

    suis bien triste pour les jaguars qu'ils sont en voie de disparition

    bon après-midi

    bisous tendresse

    martine

    2
    Jeudi 1er Mars 2018 à 10:46

    Bonjour ma petite Chrystale,

    Intéressant article sur le jaguar, les photos sont magnifiques comme ce bel animal, j'adore !

    L'autre soir il y avait un reportage sur France 3 "Muriel Robin sur la terre des Jaguars", superbe et émouvant.Cette actrice adore les animaux, elle a déjà rencontré des bonobos et des éléphants.On adore ce genre de reportage.

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi ça va.Il a un peu neigé depuis hier soir mais ça ne tient pas beaucoup.Pluie verglaçante ce matin, espèrons qu'elle ne va pas durer sinon on ne sortira pas.

    Ma mère nous a téléphoné hier soir, ils vont bien.A Menton ils ont eut de la neige mais elle a fondu, tant mieux pour eux.

    Passes une bonne journée mon amie adorée, gros bisous, calins à Evan.

    Florence   

    1
    Jeudi 1er Mars 2018 à 03:39

    Quel dommage un si bel animal 

    tout ça pour enrichir quelques uns 

    les braconniers 

    grrrr ça me rend malade

    gros bisous ma douce 

    amitié Mado 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :