• Goliath : la plus grande araignée du monde

     surprend un scientifique en pleine forêt

    L'araignée Goliath est large de 30 centimètres, et pèse 170 grammes, soit "presque autant qu'un chiot".  Crédit Capture vidéo

    L'entomologiste Piotr Naskrecki a récemment publié le récit de sa rencontre avec l'araignée géante baptisée Goliath, dans une forêt tropicale d'Amérique du Sud. L'homme dit avoir été "fou de joie" de se retrouver en face de l'animal large de 30 centimètres, et pesant 170 grammes, soit "presque autant qu'un chiot"...

    "A cause de sa taille gargantuesque, c'est probablement la seule araignée du monde qui fait du bruit en se déplaçant (...) ses pattes ont des griffes qui produisent un son très distinct, pas si éloigné des sabots d'un cheval" explique-t-il.

    Géante mais pas mortelle (pour l'homme)

    Conscient du traumatisme qu’une telle rencontre pourrait provoquer chez les arachnophobes, Piotr Naskrecki se veut rassurant. Le venin de l’araignée Goliath n’est pas mortel, même si, avec une taille aussi importante,

    la piqure peut-être douloureuse.

    Découvrez Goliath

    http://www.atlantico.fr/atlantico-light/goliath-plus-grande-araignee-monde-1820011.html

    http://www.youtube.com


    7 commentaires
  • A regarder sans modération!!

    Belle vidéo en HD

    VOUS AIMEZ LES ANIMAUX ! ALORS ALLEZ Y C'EST MAGNIFIQUE!!

    NAT GEO WILD HD (LIVING MUSIC ACTION) 2012

    Bisous de Chrys

    Pour écouter la belle musique vidéo,

    Pensez à couper le son de mon lecteur colonne de gauche!!


    8 commentaires
  • Après 50 ans de tortures, un éléphant pleure de joie à sa libération

    Une association de défense des animaux indienne a libéré le 4 juillet dernier un éléphant détenu et torturé depuis 50 ans. Une fois libéré, l’éléphant a même pleuré de joie ! 

    Prisonnier d’une chaine hérissée, l’éléphant Raju a été libéré le 4 juillet dernier par une association de défense des animaux en Inde. Après 50 ans de tortures et de mauvais traitements, l’éléphant a même versé plusieurs larmes de joie !

     

    Une expérience émouvante 

    Le porte-parole de l’association Wildlife SOS, Pooja Binepal, a expliqué que cette libération était "incroyablement émouvante". "L'équipe était étonnée de voir des larmes couler sur son visage pendant le sauvetage […] Nous savions dans nos cœurs qu'il était en train de se rendre compte qu'il était libéré", a également confié au Daily Mail Pooja Binepal.

    Et l’expression de joie de l’animal est compréhensible. Ce dernier était tout le temps enchaîné avec des entraves hérissées aux quatre pattes, contraint de mendier de l’argent auprès des touristes. La pauvre bête était mal nourrie, obligée de se nourrir à l’aide de plastique et régulièrement battue. Raju souffraient par ailleurs d’une multitude de plaies causées par ceux qui l’ont capturé.

    Une fois libéré, Raju a été emmené dans un centre médical spécialisé afin de recevoir des soins et d’être nourri. L’éléphant va devoir apprendre à vivre prochainement à l’état sauvage parmi les siens et les hommes présents.

    www.http://planète.fr


    2 commentaires
  • N'achetez pas d'ivoire pour qu'ils survivent peut-être!

    (texte écrit par Eric le Bourhis http:télé- loisirs.fr)

    vu sur Ushuaïa du 22 novembre  dans ce reportage de SOS animaux en danger, il était question de ces espèces menacées par plusieurs facteurs, dont le braconnage.

    éléphants, hippopotames et rhinocéros sont les victimes de la perte de leurs habitats, de la pollution, pour certains de la sécheresse et surtout du braconnage.

    Une pratique largement répandue en Afrique centrale notamment, mais aussi en Afrique australe . Comme ici, au Zimbabwe, ou cet éléphant surpris par le photographe dans une posture étonnante... mangeant des feuilles d'acacias!

    voir photo ci-dessous

    Les derniers géants

    (http://www.programme-tv.net)

    Hippopotames, rhinocéros et éléphants:

    En juillet dernier, dans un parc naturel du Zimbabwe, des braconniers ont utilisé

    des quantités massives de cyanure pour empoisonner des éléphants et pouvoir s'emparer en toute quiétude de leurs défenses en ivoire.

    Plus de trois cents pachydermes  ont ainsi été retrouvés morts.

    SCANDALEUX!!

    l'ivoire ainsi récupéré est exporté CLANDESTINEMENT et alimente le marché ASIATIQUE, ou on lui prête mille vertus.

    Les marchands locaux céderaient ainsi la défense 350 EUROS pièce à des exportateurs qui, eux, la revendent pour 5 000 EUROS. Une sacré marge sur le dos des éléphants.

    ci-dessous:

    Grâce à sa trompe, l'éléphant peut arracher des branches pour se nourrir.

    Les derniers géants

    L'éléphant   utilise énormément sa trompe, cet organe nasal

    qui lui sert également de " main"

    Grâce à elle, il peur faire quantité de choses, comme s'éclabousser pour se rafraîchir,

    attraper des feuilles en hauteur   et les porter à sa bouche ou encore, 

    caresser tendrement ses petits.

    ci-dessous:

    maman et ses petits

    Les derniers géants

     Les pachydermes sont sans doute aujourd'hui les animaux les plus en danger sur la planète. éléphants, hippopotames et rhinocéros sont les victimes de la perte de leurs habitats, de la pollution et pour certains de la sécheresse. Mais ces géants sont devenus les cibles de véritables mafias internationales qui les déciment pour leurs défenses ou leurs cornes. Du Kenya à l'Afrique du Sud, du Cambodge à Bornéo, du Niger au Botswana, des scientifiques et des protecteurs de la nature se battent pour les sauver de l'extinction.

    ci-dessous:

    un moment de tendresse.

    Les derniers géants

    ( http://www.programme-tv.net)


    14 commentaires
  • Melati et son petit au zoo de Londres le 22 septembre. Le bébé tigre de Sumatra né au zoo de Londres (Angleterre, Royaume-Uni) le 22 septembre, a été retrouvé mort noyé près d'un bassin dans son enclos samedi matin. | AFP Vidéo / Capture d'écran

    Seulement trois semaines après avoir assisté à une petit miracle de la nature, avec la naissance d'un bébé tigre de Sumatra, les responsables du zoo de Londres (Royaume-Uni) ont fait face à une véritable tragédie samedi dernier.

      A la levée du jour, ils ont retrouvé le corps du nouveau-né sans vie au bord  du bassin de l'enclos qu'il partageait avec sa mère, Melati, ont-ils annoncé ce mardi. Le lendemain, une autopsie a confirmé que l'animal était mort noyé.

     Les soigneurs ne parviennent pas encore à expliquer comment le bébé tigre, qui n'avait pas encore de nom et dont le sexe restait à déterminer, est entré dans le bassin. Les caméras qui avaient filmé son arrivée au monde le 22 septembre et ému la terre entière ne permettent d'observer que la partie intérieure de l'enclos, et non la partie extérieure, où se situe la piscine. Ne s'attendant pas à ce que la tigresse emmène son petit dehors aussi peu de temps après sa mise bas, les responsables n'avaient pris aucune précaution en la matière. Aucun accès n'avait été fermé et le bassin n'avait pas été recouvert.

     Moins de 400 tigres de Sumatra à l'état sauvage

    «Melati peut être nerveuse alors nous ne voulions pas la mettre à bout en changeant ses habitudes, de peur qu'elle n'abandonne ou attaque son bébé. Nous pensions qu'il valait mieux la laisser se balader où elle voulait avec lui», a expliqué le conservateur du zoo Malcom Fitzpatrick, qui aimerait pouvoir «tout faire pour retourner en arrière». «Personne ne peut être plus en colère que les soigneurs qui travaillent avec les tigres tous les jours.

     Ils sont dévoués à ces animaux et sont bouleversés», a-t-il ajouté.

     Si l'équipe du zoo de Londres a le coeur brisé, selon les mots de M. Fitzpatrick, c'est que la naissance du tigreau de Melati était un événement rarissime. Voilà 17 ans qu'un tigre de Sumatra n'avait pas vu le jour dans cet établissement. Le zoo de Washington (Etats-Unis) avait connu le même bonheur le 5 août, lorsque la tigresse de Sumatra Damai avait mis au monde des bébés - qui, heureusement, ont survécu - impossible de les observer ces jours-ci cependant, le zoo étant fermé pour cause de panne administrative dans la capitale américaine. Un bien faible espoir pour cette espèce de grand félin menacée d'extinction, dont il reste moins de 400 individus à l'état sauvage sur l'île indonésienne qui lui a donné son nom, selon WWF.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique